› Société

Décès de Mme Marafa : calme plat au Sed

Marafa Hamidou Yaya, ancien ministre camerounais de l'Administration territoriale et de la Décentralisation. ©Droits réservés

L’ancien ministre camerounais de l’Administration territoriale, de son lieu d’emprisonnement, serait resté stoïque après avoir appris la mort de son épouse.

L’annonce de la mort de l’épouse de l’ancien ministre Marafa Hamidou Yaya fait le tour des réseaux sociaux depuis ce vendredi matin. Chacun y est allé de sa formulation pour exprimer la gravité du moment. Jeannette Marafa, le plus grand support de l’ancien ministre, aurait succombé à un cancer.

Comme l’a constaté Journalducameroun.com sur place, ce vendredi 25 août, la triste nouvelle ne semble pas ébranler le train-train quotidien du Secrétariat d’Etat à la défense, où Marafa Hamidou Yaya est détenu depuis 2012. Le préposé à l’accueil identifie les visiteurs comme d’habitude. La cour de l’institution est presque déserte. Au niveau de certains bâtiments, des gendarmes devisent çà et là.

A l’entrée de la cellule de Marafa Hamidou Yaya, assis autour d’une table, trois gendarmes assurent la garde. Aucun bruit ne s’en échappe.


Il est bientôt 12h. L’ancien  ministre n’est pas encore sorti de sa cellule.  Il en sort généralement pour manger ou pour fumer une cigarette, toujours dans un certain flegme.

C’est d’ailleurs avec stoïcisme que Marafa Hamidou Yaya aurait accueilli la nouvelle de la mort de son épouse, d’après des témoignages recueillis sur les lieux par le reporter de Journalducameroun.com. Toujours d’après ces sources, L’ancien Secrétaire général à la présidence de la République serait favorable à l’idée que Jeannette soit enterrée à Paris, où elle est décédée ce vendredi 25 août 2017.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut