Santé › Actualité

Décès des prématurés à Bafoussam: le ministre de la Santé publique prescrit une enquête

Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique

Des quintuplés nés le 10 août dernier à l’hôpital régional de Bafoussam, un seul est encore en vie. Le Minsanté a demandé une enquête afin d’établir des responsabilités.

Le survivant des quintuplés, n’est toujours pas dans état stable. Une situation insupportable pour les parents qui ont vu les quatre autres nouveau-nés quitter la terre après seulement quelques jours de vie. Ils pointent du doigt des couveuses défectueuses et une négligence médicale. Des accusations que le corps médical rejette. Selon eux, les décès sont survenus parce qu’il s’agissait de grands prématurés.

La mère a mis ses bébés au monde par voie basse le 10 août dernier à l’hôpital régional de Bafoussam dans la région l’Ouest. La joie des parents n’aura été que de courte durée. Quatre des quintuplés vont trépasser.

Une fois l’alerte donnée, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie a réagi «mon attention vient d’être appelée sur l’environnement de décès des nouveau-nés à l’hôpital Régional de Bafoussam. Après m’être entretenu avec le père de ces bébés pour lui dire toute ma compassion émue, j’ai immédiatement prescrits des investigations qui sont en cours», écrit le ministre sur son compte Twitter.

En attendant, le résultat des enquêtes, les parents retiennent leur souffle espérant que le dernier bébé, encore en vie le reste.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé