Société › Société

Décès d’un médecin camerounais: l’ONMC dénonce les négligences

Dans un rapport y relatif présenté lundi, l’incompétence et l’inconscience professionnelle sont reprochés aux formations médicales qui étaient en charge du Dr Hélène Ngo Kana

Le Dr Hélène Ngo Kana est décédée des suites de choc septique causé par les nombreuses défaillances des formations médicales où elle avait été admise en soin. C’est ce qu’indique le rapport de la commission d’enquête indépendante ordonnée par l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC). Lequel a été présenté lundi, 08 février 2016, à Yaoundé.

L’enquête menée par un groupe de gynécologues chevronnés indique que la jeune femme a été victime de l’incompétence et de l’inconscience professionnelle des médecins qui l’ont consulté.

« Si les médecins sont impliqués comme cela semble être le cas, ils vont comparaitre devant le tribunal, c’est-à-dire le Conseil de discipline. Chacun va s’expliquer et nous allons confronter les différentes versions », a souligné le président de l’ONMC, Guy Sandjon, cité dans le quotidien national édition du mardi, 09 février 2016.

Concernant les faits imputés à la clinique où le Dr Hélène Ngo Kana a été consultée, le rapport cité relève que : « le diagnostic n’a pas été bien posé et on a procédé à un traitement hasardeux ». De façon précise il est reproché à la formation la prise en charge tardive et légère de la patiente.

S’agissant de l’hôpital général où la défunte a été conduite le jour de son décès, qu’elle avait été mal orientée par l’infirmière qui l’avait reçu aux urgences. Cette dernière avait fait admettre la patiente à la maternité sans tenir compte de sa respiration saccadée.

L’enquête ordonnée par l’ONMC a permis également de relever le non-fonctionnement du service de réanimation à l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Douala, l’absence de l’anesthésiste à son poste, etc.


Droits réservés)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé