Opinions › Tribune

Déclaration conjointe AJSC-SNJC au sujet de l’enlèvement de Guy Bertin Nsigue

Noé Ndjebet Massoussi et Mathieu Nathanaël Njog

L’AJSC et le SNJC exigent la libération inconditionnelle et immédiate du journaliste Guy Bertin Nsigue.

Au moment où les Camerounais de l’intérieur et de l’extérieur accordent leur soutien à l’équipe nationale féminine de football qui joue une double qualification en Namibie pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et pour la prestigieuse Coupe du monde de la catégorie,

Au moment où les Camerounais de l’intérieur et de l’extérieur accordent leurs violons pour une organisation sans anicroches au pays des Coupes d’Afrique des Nations féminine (2015) et masculine (2019),
Au moment où les Camerounais assistent impuissamment à la mascarade électorale qui a court à la Fédération camerounaise de football et de ses Ligues décentralisées,

Au moment où le Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC) s’apprête à accueillir un Séminaire organisé par l’Union des Syndicats et Professionnels de la Presse et de la Communication de l’Afrique Centrale (USYPAC) sur la dépénalisation des délits d presse les 29 et 30 octobre 2014 à Yaoundé,
Au moment où l’Association des Journalistes Sportifs du Cameroun (AJSC) est à pieds d’ uvre pour organiser la 3ème Edition des Press Sportive Awards dont l’apothéose aura lieu le 21 novembre 2014 à Douala Bercy,

Au moment où les Forces de l’ordre et de défense du Cameroun sont concentrées à la défense de l’intégrité de notre pays et de la liberté d’aller et venir des Camerounais,

Nous, Association des Journalistes du Cameroun (AJSC) et Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC), avons appris avec amertume et stupéfaction l’enlèvement, la séquestration et la détention abusive dans les cellules du Secrétariat d’Etat à la défense du journaliste Guy Bertin NSIGUE, correspondant de Radio Sport Info (RSI, la première radio de sport au Cameroun émettant depuis Douala) et Mboafootball.com (site d’informations sportives) par un maréchal de logis se passant pour un informateur.
Et que d’autres mandats d’amener auraient été délivrés au même moment contre Stève DJOUGUELA et Martin Camus MIMB, appartenant aussi à Radio Sport Info (RSI, la première radio de sport au Cameroun émettant depuis Douala) et Mboafootball.com (site d’informations sportives).

Le Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC) et l’Association des Journalistes Sportifs du Cameroun (AJSC) :
-Précisent que le journaliste Guy Bertin NSIGUE, d’abord citoyen camerounais et contributeur à la conscientisation individuelle et collective, a le devoir et le droit de traiter des informations quelles qu’elles soient ;
-Condamnent, avec la dernière énergie, la manière dont le journaliste Guy Bertin NSIGUE a été appréhendé ;
-Dénoncent sans faiblesse ce qui, vraisemblablement, apparait comme un enlèvement et à un attentat contre la liberté d’expression et de presse;
-S’indignent de telle méthode d’intimidation visant à faire taire les travailleurs des médias dans leur élan de dénonciation des tares de la société ;
-Invitent les travailleurs des médias à dénoncer tout acte ou geste tendant à porter atteinte à leur intégrité physique et/ou leur liberté ;
-Exigent la libération inconditionnelle et immédiate du journaliste Guy Bertin NSIGUE
-Demandent aux autorités camerounaises de protéger les travailleurs des médias au même titre que tout autre citoyen ;
-Prônent une meilleure synergie entre les autorités camerounaises et les travailleurs des médias pour faire échec aux velléités de déstabilisation du pays de qui et d’où qu’elles viennent.

Pour le SNJC, Le Secrétaire Général, Noé Ndjebet Massoussi
Pour l’AJSC, Le secrétaire général de la coordination du Littoral, Mathieu Nathanaël NJOG.

Guy Bertin Nsigue
Droits réservés)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé