Opinions › Tribune

Déclaration de l’UDC suite à la nomination de Youmo Koupit Adamou comme Sénateur suppléant

Dr Adamou NDAM NJOYA

L’Union Démocratique du Cameroun ne se reconnait pas dans la démarche ayant conduit à la nomination de son militant comme suppléant d’un sénateur membre du RDPC et rejette par conséquent ladite nomination.

Déclaration de l’Union Démocratique du Cameroun (UDC) du 9 Mai 2013 relative à la nomination de monsieur Youmo Koupit Adamou comme sénateur suppléant dans la région de l’Ouestpar le président de la république.

– Considérant les dispositions de L’article 20 de la Constitution de la République du

Cameroun, autorisant Ie chef de l’Etat à nommer 30 Sénateurs ;

– Considérant Ie décret présidentiel de la 08/05/2013 portante nomination de 30 Sénateurs à la suite des élections sénatoriales du 30 Avril 2013

– Considérant la nomination de Monsieur Youmo Koupit Adamou, Tête de liste UDC aux

Dites élections comme me suppléant de Monsieur Mbomba Njoya Ibrahim, membre du bureau politique du RDPC,

– Considérant que L’une des missions régaliennes du chef de l’Etat est de préserver la

Concorde nationale, la justice et la paix sociale ainsi que Ie fonctionnement cohérent des institutions et de la démocratie ;

– Considérant que les élections constituent Ie socle sur lequel repose la dérnocratie et la

République;

– Considérant que toute dérogation aces principes fondamentaux ci-dessus mentionnés devrait participer à rétablir la justice sociale et arnéllorer Ie perfectionnement fonctionnel ou structurel des institutions de la République.

Fort de ce qui précède

L’Union D’encratique du Cameroun déclare que:

1- La nomination d’un membre du bureau politique et tête de liste UDC aux élections sénatoriales en la personne de Monsieur KOUPIT YOUMO Adamou comme suppléant de Monsieur Mbombo Njoya Ibrahim, membre du bureau politique du RDPC est contraire aux principes dernocratiques, aux valeurs républicaines et a l’éthique politique.

2- La concertation, Ie dialogue et l’éthique républicaine doivent être à la base de toute consultation aboutissant à des nominations.

3- L’Union Démocratique du Cameroun ne se reconnait pas dans la démarche avant conduit a

La nomination de son militant comme suppléant d’un sénateur membre du RDPC et rejette par conséquent ladite nomination.

En appelle aux militants et sympathisants de l’Union Démocratique du Cameroun

(UDC), ainsi qu’à tous les dernocrates et républicains a plus de vigilance face aux man uvres et tentatives de déstabilisation du parti, des principes et valeurs républicaines.

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut