› Société

Déclaration des naissances : ces régions à la traine

Quatre des dix régions du pays affichent un taux de déclaration inférieur à 50%, pour une moyenne nationale qui plafonne à 64%.

Selon des chiffres de l’Institut national de la statistique (Ins) de 2015, rappelés ce jour par la ministre de la Santé publique, quatre régions du Cameroun sont encore de mauvais élèves en matière de déclaration des naissances. Opération importante pour l’établissement du fichier national d’état civil au Cameroun.

Il s’agit de la région du Nord-ouest avec un taux de 38%, de la région du Sud 38%, de la région du Centre (hors Yaoundé), 42% ; et de la région du Sud-ouest 45%. Des régions qui ramènent le taux de déclaration des naissances à 64% au niveau national.

Pour le ministère de la Santé publique, qui s’est engagé ce 18 février à Yaoundé avec le Bureau national de l’état civil (Bunec) à améliorer ces chiffres, cela représente un ratio de moins de deux naissances déclarées sur trois dans les formations sanitaires. La proportion étant encore plus faible dans les établissements sanitaires privés confessionnels.

Pour améliorer la déclaration des naissances, le ministère de la Santé publique et le Bunec décident de mettre à la disposition des outils.

Il s’agit par exemple pour le Bunec de mettre à la disposition des acteurs de la santé, outils et messages sur l’importance de la déclaration et de l’enregistrement à l’état civil des naissances et des causes des décès.

Elaborer des thèmes de formation sur les procédures de déclaration et le remplissage des formulaires de déclaration des faits d’état civil en vue de l’intégration dans le circuit du personnel de santé. Il s’agit également de sensibiliser les parents sur l’importance d’accoucher à l’hôpital.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé