Opinions › Tribune

Déclaration du Bureau Exécutif du RACE!

« L’ARSEL est un Instrument Budgétivore au Service de AES/SONEL! »

Depuis Mercredi 23 Juin 2010, Monsieur Jean-Pierre KEDI est le nouveau Directeur général de l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité (ARSEL). Il remplace à ce poste M. Pierre NDOUGA HELL qui l’occupait depuis la création de l’Agence en 2000. Il faut rappeler que depuis plus de deux (02) ans, le maintien de M. NDOUGA HELL à cette fonction s’est fait en violation de l’article 15 alinéa 2 du décret N°99/125 du 15 Juin 1999 portant organisation et fonctionnement de l’ARSEL. Cet article stipule que: «. le Directeur général de l’ARSEL est nommé pour un mandat de 04 ans renouvelable une fois.».

Ce bouleversement à la tête de l’Agence intervient en pleine querelle autour des tarifs de l’électricité entre l’administration en charge du secteur de l’énergie électrique (le MINEE) et l’opérateur AES/SONEL. Pour les consommateurs d’électricité, hormis une nouvelle occasion de relancer le débat sur le rôle et l’utilité du régulateur dans ce secteur d’activité d’intérêt économique stratégique, le limogeage de M. NDOUGA HELL est un non évènement.

Et pour cause, alors que la compétence de l’opérateur privé AES/SONEL est mise en doute depuis plusieurs années, M. NDOUGA HELL a été incapable de faire de l’ARSEL un véritable contrepoids face à l’hégémonie de cette entreprise. Au contraire, pendant que le RACE et d’autres associations de consommateurs dénonçaient les délestages et la désastreuse qualité de service de AES/SONEL, les relations de l’ancien Directeur général avec cette entreprise dévoilaient une passiveté certaine face au drame des usagers. Pour les consommateurs, l’ARSEL n’est ni plus ni moins qu’un instrument budgétivore au service de l’opérateur AES/SONEL.

La récente actualité autour des tarifs de l’électricité vient de nous le démontrer à nouveau. Après le réajustement unilatéral de la grille tarifaire décidé par AES/SONEL, il a fallut l’annonce le 15 Mai 2010 d’une campagne de protestation dénommée «Guichet Mort» lancée par le RACE et la sortie médiatique du MINEE le 30 Mai 2010, pour que l’ARSEL se décide à publier le 17 Juin 2010, un communiqué de presse ambigu et non signé. Pour assurer la neutralité et l’impartialité du régulateur, l’Etat doit garantir son autonomie, notamment en trouvant une autre source de financement de son activité autre que la redevance de 1% du chiffre d’affaires annuel de l’opérateur AES/SONEL. Il faut absolument couper ce cordon ombilical.

Sans verser dans un angélisme béat, nous osons espérer que M. Jean-Pierre KEDI fera preuve de plus de fermeté que son prédécesseur à l’égard de AES/SONEL; et surtout, qu’il inscrira sans tarder son mandat dans l’esprit et la lettre de l’article 3 alinéa 1 du décret N°99/125 du 15 Juin 1999 portant organisation et fonctionnement de l’ARSEL qui stipule que: «. l’Agence est chargé de veiller aux intérêts des consommateurs et d’assurer la protection de leurs droits pour ce qui est du prix, de la fourniture et de la qualité de l’énergie électrique. elle doit également veiller au respect du principe d’égalité de traitement des usagers de l’électricité». Dans tous les cas, le RACE invite les consommateurs d’électricité à rester vigilants et mobilisés pour la défense de leurs droits et la protection de leurs intérêts.

L’accès à l’énergie est un droit essentiel et inaliénable!

Paul Geremi Bidikik président du RACE
Journalducameroun.com)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut