Opinions › Tribune

Déclaration relative à la visite officielle de Guillaume Soro au Cameroun

Par Shanda Tomne

Du 11 au 14 juin 2014, monsieur Guillaume Soro, président de la République de Côte d’Ivoire, ancien Premier ministre et l’une des personnalités centrales dans l’évolution politique récente de ce pays, a effectué une visite officielle au Cameroun. Au cours de sa visite, l’hôte de marque de notre pays, a notamment été reçu avec des égards fraternels exceptionnels par le président de la République, SEM. Paul Biya. Il a également été reçu par les présidents des deux chambres et s’est adressé aux élus de la nation réunis dans l’hémicycle. L’homme d’Etat s’est livré à diverses autres activités et contacts, notamment en direction des milieux d’affaires et sportifs. Il a ainsi suivi le premier match de notre équipe nationale dans un lieu populaire en compagnie de Roger Milla, ambassadeur itinérant et footballeur africain du siècle. Réuni en session spéciale pour évaluer cette visite, le Conseil national de politique étrangère (CNPE) déclare :

-Le CNPE se réjouit de la visite de monsieur Guillaume Soro au Cameroun, et considère que c’est un événement capital dans le déploiement diplomatique de notre pays. En effet au-delà de la personnalité de notre hôte, les deux pays constituent des pôles géopolitiques essentiels dans l’articulation historico-diplomatique du continent. Une coopération active, efficace, qualitative et permanente entre eux relève à la fois de la nécessité, du pragmatisme et d’une vision très positive du panafricanisme.
-Le CNPE rappelle que la Côte d’Ivoire est un grand pays qui sort d’une crise majeure résultant de la volonté de certains acteurs politiques obscurantistes notoires, de pratiquer l’exclusion ethno-régionaliste sous le slogan subjectif de « l’ivoirité », véritable instrumentalisation de l’apartheid. Cette expérience est digne d’intérêt pour notre pays, car riche d’enseignements et de renseignements utiles au regard de notre diversité clturelle.

-Le CNPE regrette vivement le comportement irresponsable, inacceptable et indéfendable, de quelques parlementaires diplomatiquement illettrés, mais fort heureusement minoritaires, qui ont voulu troubler la quiétude protocolaire et conviviale de cette visite. Notre pays se trouvant en guerre contre le terrorisme, tous les élus ou supposés, doivent offrir aux étrangers en séjour chez nous, une image d’unité et de solidarité parfaite à l’occasion de manifestation solennelle à l’instar d’une prestation dans l’hémicycle. Il va sans dire que des hommes politiques, individuellement ou collectivement dans le cadre de leur parti, qui ne comprennent rien à l’expression des intérêts nationaux du pays à un moment donné, sont logiquement disqualifiés pour prétendre à la gestion du pouvoir.
-Le CNPE déplore l’immaturité de certains organes de presse, négativement conditionnés, et chroniquement réduits à un journalisme de slogan, de prédation, de provocation et de divagation tentaculaire de la pensée.
-Le CNPE félicite vivement et patriotiquement le Chef de l’Etat, pour sa clairvoyance diplomatique et sa vision stratégique dans l’orchestration, la conduite et la conclusion de la visite de monsieur Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Tous les camerounais et toutes les Camerounaises, de même que tous les Africains et toutes les Africaines de bonne foi, ont toutes les raisons d’être fiers de cette démarche, tant la renaissance et la respectabilité du continent, passent par la multiplication de tels événements prometteurs entre pôles géopolitiques centraux./.

Fait à Yaoundé, le 18 Juin 2014

Logo du CNPE



A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé