Culture › Musique

Découvertes RFI 2009: La camerounaise Kareyce Fotso tout près du prix.

La finale c’est ce mercredi 25 novembre 2009

Encore des chances que le drapeau camerounais flotte, en chanson, sur la scène internationale ce mercredi 25 novembre à l’occasion de la finale du prix Découvertes rfi 2009, à l’hotel Sarakawa de Lomé au Togo. Si c’est le cas, ce sera la deuxième fois en l’espace de deux mois, et toujours par le biais de Kareyce Fotso, jeune chanteuse camerounaise à un album sur le marché. Après son sacre de septembre dernier à Beyrouth au Liban, la jeune femme connaît et s’est même déjà habituée à la grosse pression que procurent les compétitions internationales. Celle de ce mercredi ne sera donc pour elle qu’une expérience comme toutes les autres dont elle est sortie tête haute, une étape qu’elle aborde sans crainte et avec confiance en soi. Rien ni personne ne me fait peur, j’ai totalement confiance en moi. Sur scène je suis une véritable lionne, et c’est cela mon état d’esprit confie t-elle. Face à elle ce mercredi deux autres jeunes talents de la musique africaines, eux aussi sélectionnés parmi les 23 candidats au départ.

Les atouts de Kareyce
L’on a encore en mémoire la brillante prestation de la camerounaise lors des derniers jeux de la francophonie qui se déroulés en septembre 2009 dans la capitale libanaise. Une prestation qui lui valu une prestigieuse deuxième marche au podium final de la catégorie chanson, et donc une médaille d’argent. Un sacre qui aura sans doute un grand rôle à jouer lors du rendez-vous finale de cette compétition, mais aussi sur le morale de l’artiste elle même et de ses adversaires.
En dehors de cette médaille, Kareyce possède une autre force, son originalité. C’est d’ailleurs avec cela qu’elle fait toute la différence et séduit le jury à Beyrouth ; Une musique empreinte des pures traditions bamiléké, une voix haut perchée symbole de sa puissance, des textes en langue bandjoun (dans l’Ouest Cameroun) et en Eton (dans le Centre). Que l’on écoute ou pas ce qu’elle chante, elle nous emporte, au plus profond de son album Mulato, et surtout du titre avec lequel elle est en compétition, Mayolé.

Kareyce Fosto médaillée au Liban en septembre 2009
Journalducameroun.com)/n

La finale proprement dite
Le jury de cette édition est présidé par le rappeur franco-congolais Passi, avec pour membres Valérie Thfoin de Culturesfrance, Lilian Goldstein de la Sacem et Claudy Siar de Rfi. Après la remise du prix au lauréat par Geneviève Goetzinger, directrice déléguée de Rfi, la soirée se poursuivra par un concert du collectif Bisso na Bisso, avec en première partie les artistes togolais King Mensah et Vanessa Worou qui se trouvait par ailleurs dans les 23 présélectionnés et qui a représenté le Togo aux récents jeux de la francophonie. Le lauréat du prix offrira un concert trois jours plus tard, le 28 novembre au palais des sports de Cotonou au bénin. L’occasion aussi pour quelques artistes locaux de se produire, Zeynab, Teriba, Vi Phint, Petit Miguelito et Falissa. Et comme à Lomé, le Bisso na Bisso clôturera.

Le lauréat du concours « Découvertes RFI 2009 – Musiques du Monde » recevra un prix d’un montant global et forfaitaire de sept mille (7 000) euros. Le prix sera versé personnellement au Lauréat qui ne pourra en aucun cas se faire représenter, et ce dans les conditions ci-après :
– 3 500 euros (trois mille cinq cents euros) seront versés à l’issue du concert en Afrique.
– 3 500 euros (trois mille cinq cents euros) seront versés à l’issue du concert parisien, organisé dans le cadre d’une émission de radio.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut