› Eco et Business

Défense: Le Cameroun aurait commandé des hélicoptères russes

Chacun des appareils peut coûter 9 milliards de FCFA, aucun commentaire du ministère de la Défense n’a encore filtré sur le sujet

Rosoboronexport qui est une filiale du groupe d’Etat russe Rostekh, a annoncé mercredi 28 août 2013 avoir signé un contrat avec le ministère camerounais de la Défense pour la livraison des hélicoptères MI-17 lors du show aérien de MAKS 2013. Selon l’information qui a été donnée par le service de presse de l’entreprise, Le contrat a été signé par Anatoly Isaikin, le Directeur Général de Rosoboronexport et le ministre camerounais de la Défense Alain Mebe Ngo’o. Il s’agit du premier contrat dans le domaine de la coopération militaro-technique signé par la Russie et le Cameroun. C’est un nouveau pays pour nous et nous espérons que la coopération qui a débuté aujourd’hui sera un succès, a déclaré monsieur Isaikin. Le développement de la coopération technico-militaire avec les pays africains est la priorité de marketing de Rosoboronexport. Dans la dernière année, nous avons repris nos relations avec le Botswana, le Ghana et la Guinée équatoriale a expliqué le document. Le Cameroun semble faire partie intégrante de la stratégie d’expansion du fabricant russe. En 2001, Rosoboronexport a fourni 12 unités de matériel à ses clients étrangers, et s’attend à fournir 130 unités en 2013. Le montant de l’équipement de l’hélicoptère fourni en 2013 devrait augmenter de plus de 20 pour cent comparé à celui de 2012.

Il est à noter que l’annonce de cette vente d’hélicoptère semble être l’un des résultats de la visite de travail effectué par Sergei Lavarov le ministre russe des affaires étrangères, lors de sa visite du 27 février au Cameroun. La délégation russe était composé notamment d’experts en matière de santé, d’exploitation minière entre autre. Au ministre Camerounais des Relations extérieures, Sergei Lavarov avait fait part de la préoccupation de son pays pour la question de sécurité dans le golfe de Guinée et émis l’idée d’une coopération militaire. Parmi les victimes d’enlèvements déjà perpétrés dans cette partie du Cameroun, figure des ressortissants russes, dont les conditions de libération n’ont jamais été clairement présentées à la presse. L’information sur l’acquisition n’est cependant pas précise sur le nombre d’hélicoptère commandé par le Cameroun, ni le montant qui sera dépensé pour les acquérir. Cependant une information indiquant que des congressistes américains avaient exigé du président Obama, l’annulation d’un contrat visant la fourniture de ce type d’équipement à l’armée Afghane, laissait entrevoir que chacun de ces hélicoptères peut coûter jusqu’à 9 milliards de FCFA (18,3 millions de dollars US). Dans certains forum de journaliste, on critique déjà cette dépense jugée « Incompréhensible », dans un pays où la « majorité est acquise », au président Biya au pouvoir depuis plus de 30 ans. On regrette surtout le fait que cette dépense est faite alors que le pays ne parvient pas à atteindre de simples objectifs de développement de base. En réponse à ces arguments, le gouvernement camerounais fait savoir que les menaces prennent plusieurs formes aujourd’hui. L’actualité aux frontières nigériane centrafricain et tchadienne, tout autant que la réalité de la sécurité sur le golfe de guinée sont des raisons de poids pour le renforcement de la défense nationales.

Le Cameroun aurait commandé des hélicoptères russes

http://voiceofrussia.com/)/n

À LA UNE
Retour en haut