Personnalités › Diaspora

Defustel Djoko bientôt au Cameroun pour présenter sa nouvelle collection de bijoux

Baptisée Voodoo, cette nouvelle collection propose des colliers, bagues et bracelets de luxe, dont les prix varient entre 160 000 à 400.000 francs CFA.

Defustel Djoko vient de dévoiler sa toute nouvelle collection de bijoux dénommée Voodoo. Le Camerounais affirme avoir recréé un univers qui lui est propre, un univers inspiré de ses origines. En effet, sur chacun des dix modèles présentés, on peut retrouver une touche particulière ayant trait aux traditions africaines. C’est ainsi que sur certaines bagues, on peut apercevoir des masques, tandis que certains colliers et bracelets laissent dévoilet subtilement d’autres objets africains.

Les bijoux de la collection Voodoo ont Ă©tĂ© entièrement fabriquĂ©s Ă  la main, depuis les ateliers de la marque Ă  Carrara en Toscane (Italie). Signe de cette particularitĂ© italienne, la ligne de bijoux que dĂ©voile Defustel prĂ©sente aussi des pièces surmontĂ©es d’une pierre prĂ©cieuse de ce pays appelĂ©e « Oeil de tigre ».

C’est dans le but de prĂ©senter cette collection au public de son pays natal que le crĂ©ateur a annoncĂ© sa venue prochaine au Cameroun. Ce sera en fĂ©vrier 2018. Une sĂ©rie d’activitĂ©s est prĂ©vue Ă  cet effet.


Defustel Djoko a présenté la collection Voodoo pour la première fois au Pitti Umo, la plus grande foire de mode masculine au monde. Le créateur envisage également de vendre ses articles au Cameroun. Seulement, de nombreuses personnes pensent que le prix des articles ne correspond pas à la bourse du camerounais moyen. Interpellé sur le sujet, Defustel n’hésite pas à rappeler que la beauté, la distinction et l’élégance ont un prix.

Avant la sortie de cette collection, Defustel Djoko était déjà propriétaire d’une ligne de vêtements et de chaussures à son nom chez l’italien Roberto Boticelli. Son goût pour la mode et son expertise dans le domaine font de lui un conseiller en création régulièrement consulté par plusieurs designers européens.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut