Politique › Institutionnel

Délimitation frontalière Cameroun-Nigeria, il faut 9 millions de dollars

Vendredi 26 avril s’est achevé les travaux de la commssion mixte. Dans le communiqué final, les autorités des deux pays ont signifié être à la recherche de 9 millions USD pour boucler la délimitation

La Commission mixte des Nations Unies pour la mise en oeuvre de l’arrêt de la CIJ du 10 octobre 2002 entre le Cameroun et le Nigeria se réunit tous les ans de façon alternée à Yaoundé et à Abuja. Depuis sa création en 2002 pour une exécution pacifique et efficiente de la décision de la CIJ, institution spécialisée des Nations Unies basée à La Haye aux Pays-Bas, reconnaissant la camerounité de la presqu’île de Bakassi (Sud-ouest du pays) après une occupation nigériane, cet organe tripartite de concertations diplomatiques et techniques annonce la délimitation à 95% des quelque 2.100 km de frontière terrestre commune des deux pays, en plus de celle liée à la frontière maritime, achevée. Ses travaux s’étendaient à la délimitation de la frontière maritime entre les deux pays, un dossier qui a quant à lui déjà été achevé. Dans l’objectif de normalisation effective des relations bilatérales à travers la consolidation de la paix, la réflexion est aussi orientée vers le développement de projets socioéconomiques d’assistance aux populations affectées par la démarcation. Dans cette optique, une série d’accords de coopération et de partenariat a été conclue au cours des dernières années, en matière par exemple de sécurité, d’interconnexion électrique qui fera que le Cameroun commercialise de l’énergie produite sur son sol à son voisin d’Afrique de l’Ouest.

Grâce à des financements de l’Union européenne (UE), de la Grande-Bretagne, du Canada et de la Norvège, cette opération menée par une équipe d’experts onusiens, camerounais et nigérians et qui inclut la construction et la pose de bornes frontière le long du tracé en délimitation, était doté d’un budget estimatif initial de 11 millions de dollars, finalement apparu « largement insuffisant », de l’avis de l’un de ces experts. Une fois terminée, elle devra être complétée par l’élaboration d’une cartographie finale et la signature d’un accord de frontière, d’après les indications du représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit, président de la commission. « Il nous faut encore environ 9 millions de dollars pour aller jusqu’au terme de notre mission », a révélé la source contactée par Xinhua.

La centaine de participants à la 31e session de la Commission mixte des Nations Unies pour la mise en oeuvre de l’arrêt de la CIJ du 10 octobre 2002 s’est séparée sur une note de satisfaction générale témoignant du renforcement des mesures de confiance entre le Cameroun et le Nigeria, opposés par un différend frontalier qui avait parfois dégénéré en conflit armé après l’occupation de Bakassi par les forces nigérianes en 1993.

Délimitation frontalière Cameroun-Nigeria, il faut 9 millions de dollars
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut