Société › Société

Delor Magellan Kamgaing cesse sa grève de la faim

Le président de la Ligue camerounaise des consommateurs a passé cinq jours de privations pour protester contre l’annonce d’une augmentation éventuelle des tarifs de l’électricité

Delor Magellan Kamgaing a cessé, vendredi dernier, la grève de la faim entamée le 21 avril 2014 pour protester contre une éventuelle hausse des tarifs de l’électricité au Cameroun. Le président de la Ligue camerounaise des consommateurs a donc stoppé le sit-in de cinq jours devant le siège de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) à Bastos. Il a été conduit à la clinique Fouda à Yaoundé pour y recevoir des soins. C’est par la médiation de Robert Bapoh Lipot, député pour l’Union des populations du Cameroun (UPC) que Dellor Magellan Kamgaing a accepté de lever sa grève. Le député a assuré au gréviste qu’au terme d’un entretien avec le directeur général de l’Arsel, Jean-Pierre Kédi, il a reçu les assurances que la hausse des tarifs de l’électricité n’était pas encore à l’ordre du jour.

Le président de l’Association camerounaise des consommateurs a déclaré toutefois être prêt à reprendre sa grève si l’Arsel venait à changer de position. Interpellé à plusieurs reprises sur la question, Jean-Pierre Kédi, le DG de l’Arsel, a indiqué que c’est une affaire encore en étude. La demande de AES Sonel pour l’augmentation du prix du kilowattheure d’électricité ayant en effet été déposée à l’Arsel depuis octobre 2013.

Delor Magellan Kamgaing lors de sa grève de la faim devant le siège de l’Arsel
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top