› Politique

Yaoundé: Maurice Kamto et les membres du MRC gardés à vue entament une grève de la faim

Le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun est par ailleurs attendu au tribunal ce vendredi 1er février.

Lundi dernier, le leader du MRC a été interpellé à Douala par les forces de l’ordre alors qu’il se trouvait dans la résidence d’Albert Dzongang, l’un des militants influents de son parti. Il avait été conduit par les forces de l’ordre à Yaoundé où il a été mis aux arrêts avec plusieurs de ses partisans.

Son arrestation est intervenue deux jours après son arrivée à Douala. Il s’y était rendu pour s’enquérir de l’état de santé de deux cadres de son parti blessés alors qu’ils participaient à une « Marche blanche » organisée par son parti malgré l’interdiction des autorités.

Le Gouvernement avait réagit lors d’un point de presse. Il avait démenti l’usage des armes à feu par les forces de l’ordre à Douala.

On dénombre à ce jour plus de 200 partisans du MRC aux arrêts sur toute l’étendue du territoire.

Transférés à Yaoundé, ils sont incarcérés au GSO, à la Police Judiciaire au Secrétariat d’état à la défense ainsi qu’au GMI de Soa.

Les chefs d’accusation retenus contre Maurice Kamto sont : Trouble à l’ordre public, hostilité contre la patrie, rébellion de groupe, insurrection, incitation à la révolte.

Il doit comparaître ce vendredi 1er février au tribunal militaire de Yaoundé.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé