Politique › Institutionnel

Déraillement de train à Eseka: les condoléances du président Idriss Deby

Le chef de l’Etat tchadien invite son homologue Paul Biya à transmettre l’expression de sa «grande compassion» au peuple camerounais et aux familles éprouvées

Suite à l’accident ferroviaire survenu vendredi, 21 octobre 2016, à Eseka au Cameroun,faisant plus d’une soixantaine des morts, le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby Itno, président en exercice de l’Union africaine, a exprimé le dimanche 23 octobre 2016, sa «profonde consternation et son émotion».

«j’ai appris l’effroyable nouvelle de l’accident du train reliant Douala à Yaoundé qui a causé la mort d’une soixantaine de vos compatriotes et fait de centaine des blessés», a écrit le président Déby dans un communiqué.

Avant de dire qu’il est «profondément attristé par la perte de tant de vies humaines».

«En cette circonstance combien douloureuse, je vous adresse à mon nom propre, au nom du peuple et du gouvernement tchadiens et au nom de l’ensemble des pays membres de l’Union africaine (UA), mes vives et sincères condoléances», ajoute-t-il.

Idriss Déby Itno invite son homologue Paul Biya à transmettre l’expression de sa «grande compassion» au peuple camerounais frère et aux familles des victimes durement éplorées.

Au moins 55 morts et 500 blessés avaient déjà été enregistrés samedi matin dans la localité camerounaise d’Eseka (Littoral), au lendemain du déraillement d’un train voyageurs assurant la liaison entre Yaoundé et Douala, les métropoles politique et économique du pays.

Le président tchadien, Idriss Deby
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut