Personnalités › Diaspora

Des agresseurs d’un journaliste camerounais à Brazzaville aux arrêts

La Police du Congo a annoncé, lundi, avoir arrêté cinq hommes qui ont agressé, dans la nuit du 9 au 10 septembre dernier à Brazzaville le journaliste Elie Smith

La Police du Congo a annoncé, lundi, avoir arrêté cinq hommes qui ont agressé, dans la nuit du 9 au 10 septembre dernier à Brazzaville, un journaliste camerounais travaillant pour une télévision privée proche du pouvoir congolais. Cette agression a été dénoncée par Reporters sans frontières (RSF), affirmant que « le scénario du braquage cacherait en réalité une expédition punitive ».

« Dans la nuit du 9 au 10 septembre, le journaliste Elie Smith de MNTV a été victime d’une agression à son domicile, au cours de laquelle sa soeur a été violée, a écrit RSF dans un communiqué transmis, vendredi, à la PANA.

Les agresseurs ont agi à main armée. A la suite du braquage, du viol et du vol (au domicile du journaliste), il y a eu des investigations de la Police qui ont abouti à l’arrestation des bandits, a déclaré le directeur général de la Police, le général, Jean-François Ndenguet, qui a présenté les malfrats à la presse avec leur arsenal composé d’armes à feu, d’armes blanches et d’autres objets tranchants.

Il s’agit d’un réseau opérant de la même manière du Nord au Sud de Brazzaville (…). Ils ont déjà reconnu les faits, a affirmé M. Ndenguet, annonçant l’ouverture d’une enquête dont les éléments seront transmis à la justice. Ce réseau est constitué de trois ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC), d’un Rwandais et des Congolais.

« Je pense qu’il doit y avoir un commanditaire derrière ces hommes, sinon je ne comprends pas comment ils peuvent opérer avec des fusils d’assaut et des Rangers. Que la Police aille plus loin en nous ramenant le ou les commanditaires, a déclaré le journaliste camerounais à la presse. Je ne fais que mon travail et je ne serai nullement intimidé par ce genre de man uvre, a-t-il ajouté.

Quelques objets du journaliste, notamment un écran plasma et une valisette volés, ont été retrouvés et présentés aussi à la presse. MNTV, la télévision où évolue Elie Smith, appartient à Maurice Nguesso, le frère aîné du président Denis Sassou-Nguesso qui cumule 30 ans de pouvoir et à qui l’opposition prête l’intention de modifier la Constitution afin de se représenter à la présidentielle de 2016.

Le Congo occupe la 82e place sur 180 pays, dans le classement mondial 2014 de la liberté de la presse établi par RSF.

Elie Smith
twitter.com/eliesmith)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé