Société › Société

Des associations de consommateurs appellent à une manifestation le 22 juillet

Le Collectif des organisations des consommateurs prévoit une marche de protestation à travers les différentes régions contre la cherté de la vie en rapport avec la hausse du prix des carburants

Le Collectif des organisations des consommateurs, qui a adressé un mémorandum au Président de la République et au Premier ministre le 04 juillet 2014, prévoit une manifestation le 22 juillet prochain en rapport avec la récente hausse du prix des carburants. Ladite marche devrait avoir lieu à travers les arrondissements des différents chefs-lieux des régions du Cameroun.

André Kanomegne, président de l’association «Douze millions de consommateurs» qui fait partie du Collectif, indique que cette manifestation en projet cherche à retenir l’adhésion de toutes les associations de consommateurs. Si elles n’adhérents pas, «on fera avec celles qui ont signées le mémorandum» explique-t-il. Sur la méthode, chaque association, à partir de son siège, devrait mobiliser des personnes pour entamer une marche de protestation dans un arrondissement pour aboutir au chef-lieu de la région où elle se trouve.

Dans le mémorandum de ce Collectif comprenant une douzaine d’associations de consommateurs, on peut y retrouver l’inquiétude relative à l’impact de la hausse du prix des carburants sur les produits de première nécessité (huiles végétales, savon, poissons, etc.) et le secteur des transports. Sur ce dernier point, il est à noter que les tarifs des taxis ont déjà connu une revalorisation de 50F et qu’il faut désormais débourser 250 F en journée (au lieu de 200f) et 300F après 22h (au lieu de 250 F CFA).

Pour supporter ces mesures qui se répercutent inévitablement sur les ménages, le Collectif des organisations des consommateurs exige, entre autres : l’exonération de 13% de la TVA sur les quotas d’importation des produits de grande consommation ; l’exonération de 50% des droits des douanes des produits de grande consommation ; Le maintien du tarif de voyage interurbain au prix homologué et en vigueur ; Le tarif du ramassage du taxi de ville de jour à 225 FCFA et de nuit à 250 FCFA.

«Faute pour vous de donner suite à nos demandes légitimes, nous nous trouverons dans l’obligation d’user de notre droit de manifestation», avait écrit le Collectif dans son mémorandum. Si un avis de manifester n’a pas encore été requis auprès des autorités administratives, ses membres se concertent actuellement pour savoir si le mémorandum fait foi de préavis et s’il faut par ailleurs associer cette manifestation à une autre : celle des travailleurs.

En effet, la Confédération syndicale des travailleurs du Cameroun (Cstc) appelle à une grève générale des travailleurs le 28 juillet prochain pour l’examen de deux requêtes: Le report, sans délai, du communiqué gouvernemental sur l’augmentation des prix des carburants et du gaz ainsi que la mise en place d’un cadre de négociations avec les confédérations syndicales des travailleurs.

Si le gouvernement a pu calmer les syndicats des transports avec la revalorisation du tarif des taxis ainsi que les fonctionnaires avec la revalorisation de 5% de leur salaire, on constate que des représentants de nombreux autres secteurs de la société camerounaise entendent eux aussi s’exprimer sur l’impact de la hausse du prix des carburants dans leur quotidien.

Les associations des consommateurs se plaignent de l’impact de l’augmentation du prix des carburants sur les produits de première nécessité
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut