› International

Des attaques à la grenade perturbent l’élection présidentielle au Burundi

Deuxième scrutin après les élections communales du 24 mai dernier, elle s’est déroulée dans un climat difficile

De sources concordantes dix attaques à la grenade ont été enregistrées le matin de l’élection présidentielle qui a eu lieu le 28 juin au Burundi. L’une d’entre elle serait tombée près du siège la mission d’observation de l’Union européenne au Burundi, à Bujumbura la capitale, selon le porte-parole de la police, Pierre Channel Ntarabaganyi. L’on n’a cependant enregistré aucun blessé. Par ailleurs les observateurs signalent que ces incidents ont effrayé de nombreux burundais qui ont préféré s’abstenir d’aller accomplir leur devoir citoyen. Pour l’instant, dans le pays le nombre d’électeurs est beaucoup plus bas que lors des élections locales du mois dernier, notait de son côté Jean Marie Vianney Kavumbagu, président de la Coalition de la société civile pour la supervision des élections. C’est en baisse à cause de la peur et de l’insécurité, et de l’appel de l’opposition à boycotter les urnes. a-t-il précisé.

Au cours de la campagne qui a précédé le scrutin, l’opposition composée de 13 partis politiques dont 12 sont regroupés au sein de l’Alliance des Démocrates pour Changement (ADC) l’opposition burundaise avait décidé de retirer ses candidats en guise de protestation. Tout en décriant cette présidentielle qu’elle qualifie «d’inconstitutionnelle», elle a laissé seul en lice le président sortant, Pierre Nkurunziza pour un mandat de cinq ans.

Après 16 année de guerre civile, cette présidentielle avait convoqué aux urnes environ 3,5 millions de Burundais. Elle se voulait un test important pour la paix fragile que connaît le Burundi depuis que le dernier groupe rebelle, les Forces pour la libération nationale (FLN), a déposé les armes. Dans les mois qui suivront l’on annonce déjà l’organisation des élections législatives quelque soient les résultats de la présidentielle connue d’avance.

Pierre Nkurunziza le président en Lice
burunditransparence.org)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut