CultureCulture › Arts visuels

Des films camerounais aux Journées cinémas de la femme africaine

La première édition se déroule jusqu’au 7 mars 2010 à Ouagadougou

Les journées cinématographiques de la femme africaine de l’image avaient été annoncées lors de l’édition 2009 du FESPACO, le festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, dans le cadre du programme d’action Vision 21, qui vise à renforcer la promotion et la valorisation du cinéma africain. Elles interviendront entre deux éditions du Fespaco, et contribueront à dynamiser et pérenniser les projets de l’institution. Michel Ouedraogo, Délégué général du Fespaco, a annoncé le 1er février dernier lors d’une conférence de presse à Ouagadougou que «l’heure de la concrétisation a sonné. En effet après les premières innovations introduites au FESPACO 2009, notre programme d’action Vision 21 est bel et bien en marche avec les JCFA!».

Cette première édition réunira des réalisatrices originaires de 13 pays africains, et 31 films seront projetés dans les sales de Ouagadougou et de Koudougou. Cette dernière localité ayant été désignée par le gouvernement burkinabè pour célébrer la journée internationale de la femme. Parmi ces films, sept uvres proviennent de l’Afrique du nord, contre six pour l’Afrique centrale et dix huit pour l’Afrique de l’ouest. Les réalisatrices camerounaises seront présentes avec trois films dont «Paris à tout prix» de Joséphine Ndagnou et «Dans l’ombre d’une autre» de Francine Kémégéni sélectionnés dans la catégorie long métrages. Le Burkina, pays hôte, est fortement représenté à travers 12 films, dont 4 courts métrages, 5 documentaires, 3 séries et aucun long métrage. Pour le responsable de la programmation, Soma Ardjouma, le tri est fait «sur la base de la sélection officielle de la dernière édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou.

A coté des projections, le programme prévoit des rencontres professionnelles autour du thème «Femme et cinéma en Afrique». Réparties sur divers ateliers, productrices, réalisatrices, scénaristes, comédiennes, monteuses, costumières, échangeront autour de divers thèmes tels que: «15 ans après Beijing: quelle contribution de la femme de l’image »; « Monter un projet documentaire: du scénario à la recherche du financement »; « Direction artistique: l’actrice face à la caméra». Un festival qui suscite déjà beaucoup d’espoir pour le cinéma africain au féminin.


www.fespaco.bf)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé