Société › Société

Des lauriers pour les filles méritantes des filières scientifiques des Régions du grand nord Cameroun

La cérémonie colorée et très courue était présidée par le ministre Louis Bapes Bapes

Cette cérémonie de remise des bourses et des prix d’excellence aux filles et femmes méritantes a eu lieu ce mercredi 18 novembre 2009 dans la salle des fêtes du Lycée classique et moderne de Ngaoundéré. Elle concernait les filles et femmes méritantes issues du collège Régional d’agriculture de Maroua, de l’Ecole Nationale supérieure des Sciences agroindustrielles (ENSAI) de Ngaoundéré, de l’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme (EHT) de la CEMAC et de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) de Ngaoundéré. Ce qui témoigne à suffisance l’intérêt que les pouvoirs publics accordent à l’éducation et à la promotion de la jeune fille dans cette partie du pays. Il est question à travers l’octroi de ces bourses, d’inciter et de créer de l’engouement chez les jeunes filles à opter pour l’enseignement technique et industriel qui reste un moyen crédible d’accéder à l’emploi, tant il est vrai qu’elles sont minoritaires dans ce secteur tant redouté et pourtant très porteur.

Au total, 31 lauréates dont 22 d’entre elles ont reçu chacune une bourse de 100 000 francs CFA et les neufs autres des prix d’excellence d’une valeur de 150 000 francs CFA chacune. Tout en félicitant les lauréates, Louis Bapes Bapes en citant le chef de l’Etat, leur a demandé de mettre à profit les connaissances et les techniques acquises à contribution pour un développement probant du Cameroun. Aussi a-t-il tenu à exhorter ceux des parents qui trainent encore le pas quant à l’éducation de la jeune fille. L’Ecole ne saurait être réservée seulement aux hommes. Le Délégué du gouvernement de la communauté urbaine de Ngaoundéré, Ahmadou DAWA, a tenu à exprimer toute sa gratitude pour cette sollicitude constante des pouvoirs publics. L’Ecole n’est certes pas le seul moyen de réussite dans la vie, mais faut-il le rappeler, c’est le moyen le plus sûr.

Un extrait de l’allocution du ministre des enseignements secondaires
Il s’agit là d’un appui non négligeant du gouvernement dans le cadre des mesures d’incitation des jeunes filles et femmes désireuses de suivre leur formation dans des filières porteuses à caractère technique et professionnel. Il n’est pas superflu de rappeler que la formation professionnelle est aujourd’hui un moyen crédible d’accès à l’emploi. Mmes et M., pour le compte de l’année 2009, 100 bourses vont être remises aux jeunes filles méritantes admises sur concours dans les institutions publiques de formation professionnelle. Dans le même sillage, 30 prix d’excellence Seront remis au cours de cette cérémonie aux jeunes filles et femmes méritantes admises en classe supérieure dans les structures de formation professionnelle relevant des niches de formation retenues par le PARETFOP


journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut