Santé › Actualité

Des médecins à l’école de la chirurgie-endoscopie appliquée à l’urologie

Un atelier de renforcement des capacités a été organisé à leur intention avec le soutien des experts allemands

C’est avec l’appui des experts allemands que les chirurgiens du Cameroun et de la sous-région se sont mobilisés pour renforcer leurs capacités sur l’application de la chirurgie-endoscopie à l’urologie. C’est un atelier qui a duré trois jours à l’hôpital protestant de N’Gaoundéré. Le workshop qui a débuté en effet le jeudi 7 mars 2013 a pris fin 9 mars samedi dernier. Ces travaux s’inscrivent dans un contexte particulier marqué surtout par la fréquence des cas de pathologies liées aux voies urinaires dans la région de l’Adamaoua. Depuis longtemps, les cas d’hématurie ou d’énurésie assez fréquents d’ailleurs, nécessitant une intervention chirurgicale, rencontrent beaucoup de difficultés dans leur prise en charge. C’est pourquoi, la plupart des patients sont exportés pour un traitement mieux amélioré. Selon certains observateurs, la qualité de l’eau courante consommée dans la ville est à l’origine des diverses complications urinaires.

Ces assises viennent joindre les techniques numériques théoriques médicales couramment utilisées aujourd’hui dans les formations sanitaires modernes à la pratique d’une médecine traditionnelle carrément dépassée. Il est à noter pour ce workshop particulièrement, les médecins camerounais et tchadiens sont majoritaires. Pour Pr. WANFO, un des participants à cet atelier, « c’est une satisfaction générale qui comble tous les partis prenants. Cet atelier est plus que bénéfique pour nous. Il est important que nous nous approprions des techniques nouvelles et nous les mettons à la disposition des populations de la région de Ngaoundéré ; puisqu’après tout ce sont les premiers bénéficiaires ». L’objectif de ces travaux vise à faire usage d’une médecine moderne et de proximité au profit de la population locale.

Les experts allemands qui ont soutenu cet atelier de mise à niveau réitèrent simplement une habitude déjà connue. Parce que ce n’est pas la première fois qu’une équipe d’experts occidentale vient en aide aux spécialistes camerounais de la santé. La particularité cette année, réside peut-être, au fait que les travaux regroupent toute la sous-région.


Le fIgaro)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut