Opinions › Tribune

Des quidams payés par Eneo-Cameroon pour déstabiliser le RACE!

Par le R.A.C.E.

Tous ceux qui suivent l’actualité du secteur de l’énergie électrique au Cameroun ont dû observer que depuis plusieurs mois, une bande d’individus se font passer pour des responsables du RACE, prétextant d’une alternance à la tête de notre organisation. Comme par hasard, c’est au moment même où le RACE s’affaire à réagir à coups d’arguments factuels à l’offensive médiatique mensongère du fonds ACTIS (devenu depuis vendredi dernier ENEO-CAMEROON) sur ses prétendus projets pour notre pays, que cette horde d’usurpateurs diffusent un texte surréaliste intitulé « mise au point du RACE ».

Malgré la confusion que suscite cette farce de mauvais goût, les masques sont enfin tombés. En réalité, cette ignoble cabale est une man uvre de déstabilisation du RACE orchestrée par ENEO-CAMEROON et une frange de l’administration en charge du secteur de l’énergie. Ils tentent de nous bâillonner et d’étouffer ainsi la dynamique de critiques et de dénonciations qui constitue l’essence et le leitmotiv du RACE depuis sa création le 26 juin 2006, et qui se poursuit de plus belle depuis le changement d’opérateur d’électricité. D’après nos sources, ils entendent nous faire payer la virulente campagne que nous avons mené contre le hold-up du siècle qu’à été la cession des actifs du groupe américain AES Corporation au profit du fonds britannique ACTIS, transaction dans laquelle ils avaient visiblement tous des intérêts inavoués ; mais aussi d’avoir oser railler et démontré la vacuité du concert d’éloges organisé autour de la nomination de M. Joël NANA KONTCHOU (le tout nouveau Directeur général d’ENEO-CAMEROON). Pour preuve, le post jubilatoire écrit jeudi 11 septembre 2014 sur un réseau social par M. Alexandre SIEWE, Directeur de la Communication et du Marketing, manifestement heureux de nous annoncer: « . le RACE nous a écrit pour nous dire que vous ne parlez plus en leur nom, ne soyez pas ridicules, assumez, ce n’est pas la fin du monde. ». (Ce post se trouve encore ce matin sur son mur Facebook, sauf s’il le supprime à l’instant). Outre les renseignements qui nous sont parvenus, cette prise de position nette et claire de M. SIEWE dans cette affaire confirme l’implication de son entreprise dans cette sordide opération ourdie contre nous.

Il est regrettable que, ces pseudo «responsables du RACE», qui pour nous sont indignes d’être nommément cités dans ce communiqué, parce qu’ils sont journalistes de profession pour certains d’entre eux, aient réussi à embobiner plusieurs de leurs confrères dans cette imposture. Déjà le 22 janvier 2014, ils avaient organisé une conférence de presse, grassement sponsorisée par le même commanditaire, au cours de laquelle ils ont annoncé la constitution d’un « nouveau bureau du RACE », brandissant un faux PV d’Assemblée générale et incapables de montrer un récépissé préfectoral légalisant leur groupuscule. Sur l’entête du RACE qu’ils utilisent frauduleusement, ils continuent même sans vergogne à marquer le numéro d’enregistrement et de légalisation de notre organisation (N°123/RDDA/C19/BAPP).

En fait, ces malfrats profitent de l’absence prolongée du Cameroun du président Paul Gérémie BIKIDIK pour tenter de faire main basse sur le RACE pour le vendre à nos adversaires. Pourtant, comme d’habitude, avant ce déplacement, le président BIKIDIK a renforcé la cellule de communication et n’hésite pas, même depuis l’étranger, à apporter sa contribution à nos actions sur le terrain, notamment sur certains aspects d’ordre technique dont il a la parfaite maitrise.

Conformément à nos statuts, il a laissé une procuration au Secrétaire Général Adjoint (M. Jean Baudelaire BELENGUE) pour le représenter auprès de l’administration. C’est à ce titre que M. BELENGUE représente notre organisation à toutes les rencontres à l’ARSEL (à laquelle le RACE est agréé), au Comité de veille du MINEE sur l’électricité et l’eau potable (qui se tient tous les 03 mois), au Comité électrotechnique national de l’ANOR et qu’il avait conduit une délégation du RACE, reçue en audience le 15 avril 2014 par le Premier ministre Philémon YANG, dans le cadre de la dernière crise sur la hausse avortée des tarifs de l’électricité. Le choix de M. BELENGUE, juriste de formation, était objectif car, hormis le Président BIKIDIK, il est de tous les autres membres du Bureau exécutif, le mieux outillé pour parler au nom du RACE en son absence, les autres étant restés volontairement distants de nos actions depuis la création de l’organisation. En somme, malgré la trahison de 02 membres de notre direction (dont les noms figurent sur la liste de ces vendus) qui se sont de fait auto-exclus en cédant à l’appât du gain et nonobstant l’absence physique du président BIKIDIK, le RACE a continué de fonctionner normalement.

A titre de rappel, le RACE a été créé par le président BIKIDIK à la suite d’un pénible différend qui l’avait opposé en février 2005 à l’opérateur AES/SONEL (procès qui avait duré près de 05 ans et avait connu un épilogue favorable à la Cour suprême). D’une simple association sur le papier, il lui a donné un contenu jusqu’en faire la puissante ONG qu’elle est devenue. Le RACE, est donc un navire qu’il a fabriqué et mis à l’eau au prix d’énormes sacrifices. Aujourd’hui, non contents de s’y être engouffrer clandestinement comme des rats, ces quidams infâmes s’obstinent à s’emparer du gouvernail.

Pourtant depuis 08 ans, nous sommes restés constants, cohérents et fidèles à nos idéaux fondateurs. Et c’est justement cette singularité dans le milieu consumériste national que ces farfelus veulent travestir et brader. Nous faisons remarquer que, pour continuer à surfer de façon insidieuse sur la notoriété de notre organisation et surtout parce qu’ils n’ont rien d’intelligible à dire sur une question aux contours souvent techniques comme l’électricité, ces mercenaires n’hésitent pas à plagier systématiquement les anciennes communications du RACE et à reprendre sans le citer, des extraits entiers des interviews du président BIKIDIK pour étayer leurs blablabla.

Heureusement que les adhérents du RACE et les consommateurs d’électricité savent reconnaitre ceux qui défendent véritablement leurs intérêts. D’ailleurs, nous les invitons à un tout petit exercice : observer très attentivement les propos et les écrits de ces clowns sur l’actualité du secteur de l’électricité durant les prochaines semaines et comparer avec ce que nous allons dire de notre côté.

Quoiqu’il en soit, ce complot mesquin qui vient d’être dévoilé, a lamentablement échoué. Nous ne cesserons jamais d’agir aux côtés des consommateurs dans leurs revendications légitimes et de réagir comme d’habitude sur l’actualité du secteur de l’énergie en général, et celui de l’électricité en particulier, c’est notre raison d’être. Personne ne nous empêchera de parler et nous ne cèderons à aucune pression de quelque nature qu’elle soit. Loin de nous décourager, cette nouvelle adversité, aussi incongrue soit-elle, renforce nos convictions.

Le RACE survivra à cette crise car notre combat n’est pas seulement sectoriel, il est éminemment patriotique et se situe largement au-delà d’une querelle autour d’un sigle de quatre lettres.

Toutefois, par le présent communiqué de presse, nous informons l’opinion publique nationale et internationale qu’il n’y a pas «02 directions» du RACE, mais une seule dont le leadership reste assuré pour le moment par le président Paul Gérémie BIKIDIK, jusqu’à la tenue d’une véritable Assemblée générale élective statutaire.

Enfin, nous disons à tous ces individus qui se sont ligués contre nous en pactisant avec les ennemis de notre organisation, que notre riposte sera à la mesure de cet affront. Nous allons commencer par le plus simple : ils répondront tous très bientôt de leurs actes devant la justice.

L’accès à l’énergie est un droit essentiel et inaliénable !

Fait à Douala, le 15 septembre 2014
Pour le Bureau Exécutif du RACE, Jean Célestin PEP PEP Trésorier Général

NOTE IMPORTANTE: En attendant de liquider définitivement cette situation ubuesque de belligérance, nous invitons tous nos correspondants à noter que désormais sur notre entête officielle, figurera à côté du logo du RACE, celui de l’ONG « Droit à l’Energie Sos Futur » en lieu et place de celui de « Consumers International ». Quant à nos contacts, ils demeurent les mêmes depuis plus de 08 ans à savoir : Téléphone : (237) 33 03 80 08 / Fax : (237) 33 43 29 17 / Gsm : (237) 99 13 99 17 et E-mails : race@race-conso.org / race.ecan@gmail.com.



A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé