› Eco et Business

Des Singapouriens veulent renforcer la production du palmier à huile au Cameroun

Une délégation d’une entreprise de ce pays a eu des discussions avec des représentants de l’Agence de promotion des investissements

Une délégation de quatre responsables de la GoodHope Asia Holdings a eu des discussions le 08 août dernier avec les responsables de l’agence camerounaise de promotion des investissements (API) avec pour objectif d’obtenir un accord d’investir sur le palmier à huile au Cameroun. Lors des discussions avec madame Marthe Angéline Minja la responsable de cette agence, Rizzan Jiffrey, le porte parole de la délégation Singapourienne, a présenté le plan d’investissement de son groupe. Selon des informations recueillies, l’entreprise Singapourienne voudrait obtenir une concession de 50 hectares pour un investissement de base de 200 millions de Dollars. « L’huile produite sera commercialisée sur le marché local et une autre partie pourra être exportée », a déclaré Rizzan Jiffrey. Selon lui, le Cameroun possède des atouts pour devenir un producteur de premier rang en ce qui concerne le palmier à huile. « Le pays a des sols fertiles et de larges espaces inutilisés », a-t-il relevé notamment. Madame Minja pour sa part a promis d’apporter le soutien de son agence.

La question de l’investissement sur le palmier à huile pose encore de petites difficultés au gouvernement camerounais, notamment en matière environnementale. Sa production a très souvent un impact considérable sur l’environnement et les écosystèmes. D’un autre côté, le manque à gagner sur les exportations d’huile de palme pour la consommation des ménages reste assez préoccupant. En 2010 le marché camerounais a absorbé jusqu’à 350 000 tonnes d’huile avec un impact non négligeable sur la balance des paiements. Le groupe Goodhope possède de l’expertise dans ce domaine, avec plus de 120 000 hectares de plantations en Malaisie et en Indonésie. Le groupe se revendique aussi d’être membre d’une association pour le développement durable du palmier à huile. La visite de cette délégation singapourienne intervient un peu moins de deux mois après le passage au Cameroun d’un groupe d’hommes d’affaires singapouriens au Cameroun. Le Singapour est déjà présent dans le secteur de l’agro-industrie au Cameroun, avec GMG, la maison mère de la filiale qui contrôle l’entreprise HEVACAM, impliquée dans la production et la première transformation de l’hévéa.

Les singapouriens veulent investir dans le secteur de l’huile de palme au Cameroun
cyberpresse.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé