› Eco et Business

Des stations mobiles de pesage sur l’axe-lourd Douala-Yaoundé

Elles vont permettre de mieux cerner les cas de surcharge de la part des camionneurs et lutter contre la fuite de certains chauffeurs qui contournaient les stations habituelles

Quatre stations mobiles de pesage ont été inaugurées mardi dernier à Nomayos, dans la région du Centre, par le ministre des Travaux publics, Patrice Amba Salla. Elles vont permettre un meilleur contrôle des camions qui effectuent la ligne Douala-Yaoundé en ce qui concerne les cas de surcharge et les délits de fuite de certains camionneurs, qui avaient déjà pris pour habitude de contourner les stations de pesage. Le trafic routier sur l’axe Douala-Yaoundé enregistre en moyenne 800 camions par jour.

Contrairement aux traditionnelles stations de pesage fixes, les stations mobiles permettront de contrôler les camions «n’importe où», a indiqué le ministre des Tavaux publics. La configuration de ces nouveaux instruments assure un enregistrement automatique des données, gage selon Patrice Amba Salla, d’une meilleure sincérité dans les résultats des agents de l’Etat qui vont gérer les stations de pesage.

D’après les explications du Mintp, les quatre premières stations de pesage automatique affectées à l’axe Douala-Yaoundé seront complétées «d’ici janvier 2015» par quatre autres stations mobiles. Ces dernières seront déployées «ailleurs».

En ce qui concerne les stations de pesage fixes «fonctionnelles», on en dénombrait 17 au Cameroun en 2014. Elles devraient être complétées par quatre autres postes pour porter le chiffre à 25, «plus que la norme qui est de 23», souligne Patrice Amba Salla. Les futures stations de pesage fixes seront installées sur les axes Djoum-Sangmélima, Mora-Dabanga, Dabanga-Kousséri et Mbalmayo-Ebolowa.

Des stations mobiles de pesage
mintp.cm)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut