Société › Société

Des touristes belges apprécient leur séjour au Cameroun

Partis pour une semaine au Cameroun, les Ravelistes du Bout du monde sont rentrés jeudi matin à Bruxelles. Des kilomètres dans les mollets et des souvenirs plein la tête

«C’était magnifique!», «Quel accueil chaleureux!», «Une expérience inoubliable!».

Telles étaient les premières réactions à chaud recueillies auprès des participants à leur retour du RAVel du Bout du monde au Cameroun, jeudi matin à Bruxelles. Partis voici une semaine en compagnie d’Adrien Joveneau (VivaCité) pour sillonner les routes de ce pays d’Afrique centrale à vélo, les Ravelistes sont revenus un peu fatigués mais avec de nombreux souvenirs dans leur tête.

Coup d’envoi du « Ravel du bout du monde » au Cameroun, le 09 octobre à Mutengene (Sud-Ouest)
EdA)/n

Comme ce voyage en train de nuit – 15 heures pour effectuer 650 km! – entre la capitale Yaoundé et Ngaoundéré, chef-lieu de la région de l’Adamaoua; des conditions parfois dantesques pour rouler à vélo suite à de violents orages; une réception haute en couleur chez le lamido (chef spirituel et temporel) au lamidat de Ngaoundéré, avec un spectacle de chevaux en fin de journée; la visite de la chefferie de Bamendjou; les chutes d’Ekom, hautes de 80 m, dans la région de l’Ouest, sur le fleuve Nkam; la journée en bus sur la piste détrempée entre les villes d’Ebolowa et de Kribi; la magnifique baie et la plage de sable blanc de cette même ville de Kribi, ainsi que les chutes de la Lomé et la visite dans la «case» de Yannick Noah; la réception offerte par le ministre du Tourisme camerounais en fin de séjour mercredi…


EdA)/n

Mais aussi la présence de nombreux enfants souriants au bord des routes; une nature sauvage préservée; des routes bondées de motos et de voitures; des coups de klaxons à n’en plus finir dans les villes; des arrivées chaleureuses saluées par des groupes de danses locaux; la découverte de la gastronomie locale (le ndolé, le poulet DG, le kpem, le couscous maïs et même de la vipère pour deux téméraires!); des palabres parfois interminables et de nombreux dépassements d’horaire; une pauvreté qui fait mal au coeur…


EdA)/n

Il faudrait bien plus que ces quelques lignes pour évoquer toutes ces étapes au bout du monde.

La destination de l’an prochain n’est pas encore sûre à 100%, mais il se pourrait bien que le 14e RAVel du Bout du monde se rende au Mexique. Les inscriptions sont déjà ouvertes à l’adresse ravel@rtbf.be

Un grand casting aura lieu le 1er mai 2015, dans une ville encore à déterminer.


EdA )/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé