International › APA

Destruction d’un stock de médicaments au Cameroun

Un important stock de médicaments saisis sur des vendeurs à la sauvette, a été détruit à Bafoussam, dans l’Ouest du pays, grâce à une action conjointe des forces de l’ordre et de l’Ordre national des pharmaciens du Cameroun (ONPC), a-t-on appris samedi de sources concordantes.Estimés à plus de 25 millions de francs CFA, ces produits « impropres à la consommation » d’après le ministère de la Santé publique (MINSANTE) présentaient plusieurs anomalies, parce que non seulement périmés pour la plupart, mais aussi nocifs à la santé au regard de leur mauvais état de conservation.

Cette opération rentre dans le cadre de la lutte contre la vente illicite des médicaments que mènent les autorités sanitaires du pays.

« La destruction solennelle de ces médicaments vise à envoyer un message à ceux-là qui exercent dans la vente illicite des médicaments afin qu’ils sachent désormais que leur activité ne leur permettra plus de générer des bénéfices », a déclaré le délégué régional de la Santé de l’Ouest, Dr Mounpain Salifou.

En d’autres termes, a-t-il ajouté, « en voyant fondre leur capital, ils ne vont plus se hasarder à investir dans cette activité ».

Les autorités ont annoncé une vaste opération de ratissage des sites répertoriés dans la ville pour la vente illicite des médicaments, afin d’y effectuer des saisies inopinées suivies de la destruction desdits produits.

L’Ordre des pharmaciens s’est réjouit de cette opération et dit espérer que l’Etat va poursuivre sur cette lancée afin de protéger la santé des populations d’autant que le médicament qu’on trouve hors des circuits reconnus par la réglementation est un faux, parce que non contrôlé périmé, mal fabriqué ou exposé à des intempéries.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé