› Société

Destruction du monument de Ruben Um Nyobe : le Ngondo évite le sujet

Douala, le 28 mai 2018. Signature de la motion de soutien à Paul Biya par les chefs traditionnels Sawa. ©Droits réservés

L’Assemblée traditionnelle du peuple Sawa n’y a pas fait allusion lors d’une déclaration officielle devant la presse lundi 28 mai 2018.

A l’issue d’une réunion extraordinaire tenue au siège du Ngondo à Douala le lundi 28 mai 2018, les autorités traditionnelles Sawa ont convoqué la presse pour une déclaration officielle. On s’attendait alors à une mise au point de l’organe traditionnel au sujet de la destruction du chantier de construction du monument dédié à Um Nyobe perpétrée par les chefs du canton Bell au lieu-dit Mobil Njo Njo, le samedi 26 mai. Mais il n’en a rien été.

La déclaration lue par S.M. Madiba Songue, sénateur, chef supérieur du canton Bakoko et président en exercice du Ngondo, n’évoque pas cette question. Le mot du dignitaire s’articule plutôt autour de la sortie de l’ambassadeur américain, Peter Henry Barlerin, que le Ngondo qualifie de « manifestation flagrante et pernicieuse d’une ingérence étrangère». Les chefs Sawa indiquent qu’ils condamnent avec la dernière énergie cette regrettable dérive.

La suite de la déclaration est une énième motion de soutien au chef de l’Etat à se porter candidat à la prochaine élection présidentielle. Aucune ligne ni commentaire sur l’incident majeur survenu samedi 26 mai et qui a provoqué une vague d’indignation sur la toile. Le document est signé de dix chefs traditionnels, dont ceux du canton Bakoko, Bell, Bassa/Wouri, Belle Belle, Akwa, Wouri Bossoua, Wouri Bwele, Deido, Bodiman, Bonkeng-Penja.

Un peu plus tôt dans la même journée du lundi 28 mai, Jean-Jacques Ekindi, le coordonnateur du Mouvement progressiste (Mp), condamnait cet acte de destruction du chantier du monument du nationaliste Ruben Um Nyobe. Il déplore cependant le fait que l’opinion publique y mêle toute la communauté Sawa. « L’acte a été posé par le canton Bell», précise Jean-Jacques Ekindi. Fritz Ntone Ntone, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), maitre d’ouvrage, ne s’est toujours pas prononcé sur l’arrêt ou la poursuite des travaux.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé