International › APA

Dette intérieure: 171 milliards FCFA payés au secteur privé ivoirien en 2019

Un montant de 171 milliards FCFA a été payé au secteur privé ivoirien en terme de dette intérieure depuis le début de l’année jusqu’à ce jour, a annoncé vendredi à Abidjan, le ministre ivoirien de l’économie et des finances, Adama Coulibaly.Le ministre s’exprimait dans un discours d’ouverture d’une réunion du Comité technique de concertation État-secteur privé qui a réuni des membres du gouvernement et des organisations patronales.

«Le premier sujet portait sur les questions de dettes. Le secteur privé a émis le vœu de voir la question de la dette intérieure traitée avec beaucoup de diligence. Nous leur avons indiqué que beaucoup d’efforts ont été fait en rappelant que depuis le début de l’année jusqu’à maintenant il y a un montant de 171 milliards FCFA qui a été payé au secteur privé en terme de dette intérieure», a expliqué M. Coulibaly à la presse au terme de cette rencontre.

Dans le même élan, le gouvernement s’est engagé à renforcer les bases de son partenariat avec le secteur privé par la relance du dialogue au niveau du cadre de concertation État-secteur privé.  

« Il importe de créer les conditions les plus optimales en vue de permettre à notre secteur privé national de jouer pleinement sa partition en tant que créateur de richesses et grand pourvoyeur d’emplois. A ce titre, le gouvernement entend renforcer les bases du partenariat État-secteur privé», a dit Adama Coulibaly.

 «Nous leur avons dit également que conformément aux engagements que nous avons pris pour ce qu’on appelle la dette flottante, des efforts seront faits pour que cette dette flottante soit aussi traitée dans les délais. Nous avons évoqué aussi la question de la fiscalité. Ce que nous avons retenu c’est que ce dialogue puisse se poursuivre», a-t-il ajouté.

Soulignant le rôle déterminant du secteur privé dans la croissance économique du pays, M. Coulibaly a assuré que le gouvernement ne peut qu’être attentif aux préoccupations de ce secteur. 

Auparavant Faman Touré, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire a salué l’appui du gouvernement ivoirien aux Petites et moyennes entreprises (PME) estimant que beaucoup d’efforts ont été faits.

Cependant, M. Touré a fait remarquer qu’il y a  beaucoup de préoccupations encore pendantes du secteur privé. Au nombre de ces préoccupations, il a cité entre autres, la fiscalité des PME au niveau de l’impôt synthétique et l’impôt foncier au niveau du secteur touristique.

« Nous sommes venus pour débattre, mais nous pouvons dire qu’il y a eu une avancée au niveau des préoccupations du secteur privé. Concrètement des efforts sont faits par le gouvernement, mais nous souhaitons que les choses s’améliorent », a soutenu M. Touré.

Le Comité de concertation État-Secteur privé est une tribune d’échanges entre le gouvernement ivoirien et les différents secteurs d’activités du privé en Côte d’Ivoire.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé