Eco et Business › Finance

Dette : le Cameroun obtient les 450 milliards de FCFA sollicités pour le rachat de son Eurobond de 2015

Louis Paul Motaze, Ministre des Finances
Dans un communiqué publié dans la soirée du 30 juin 2021, le ministre des Finances a annoncé que le pays a obtenu des investisseurs le montant  de  1481,15 milliards FCFA, alors qu’il en demandait moins.

Pour refinancer en grande partie l’Eurobond de 2015, le président de la République Paul Biya avait autorisé le recours à une émission obligataire internationale de 450 milliards de FCFA.  Le ministre des finances,  Louis-Paul Motaze,  habileté à mener les négociations, a conduit une délégation à Paris  pour un Roadshow (rencontre avec les investisseurs) qui a permis d’obtenir près du triple des 450 milliards sollicités. A savoir 1481,15 milliards à un taux d’intérêt de 5, 95%. Mais apprend-t-on, le pays ne s’est contenté que du montant sollicité.

Lire aussi : Cameroun : comprendre l’Eurobond qui finance l’économie camerounaise

CI-DESSOUS LA COMMUNICATION DU MINISTRE DES FINANCES

Paris, le 30 juin 2021

Mesdames et Messieurs,

Dans le cadre de la gestion active de la dette de l’Etat de manière générale et dans l’optique spécifique d’améliorer son profil, pour susciter l’attrait des investisseurs sur la mise en œuvre de notre stratégie de développement, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUESON EXCELLENCE PAUL BIYA, a autorisé le recours à une émission obligataire internationale de 450 milliards de FCFA, pour en grande partie refinancer l’eurobond 2015.

Pour la bonne exécution de cette opération, il a dépêché à Paris, une délégation conduite par le Ministre des Finances.

 Après l’annonce de l’opération sur les marchés le 22 juin 2021, il s’en est suivi un Roadshow du 23 au 29 juin 2021, au cours duquel se sont succédées des réunions et négociations entre la délégation camerounaise et une centaine d’analystes financiers représentant plus de 70  groupes d’investisseurs ayant de grandes capacités de placement.  Ces rencontres ont permis à la délégation de présenter la situation politique et sociale du Cameroun, ainsi que ses acquis et perspectives économiques à moyen et long terme, afin de permettre aux investisseurs d’avoir une meilleure perception du crédit Cameroun.

A la clôture de la transaction ce 30 juin 2021, il me plait de rendre publics les résultats de cette opération qui se présentent ainsi qu’il suit :

Concernant l’opération d’émission les principales caractéristiques obtenues sont les suivantes :

Devise de l’émission : EUROS

Montant sollicité : 450 milliards de FCFA, soit 685 millions d’euros ; Nombre d’investisseurs participants : 205

Montant obtenu : 1481,15 milliards de FCFA, soit 2, 258 milliards d’euros, pour un taux de couverture de 321%;

Montant limite retenu : 450 milliards FCFA (685 millions d’euros)  au regard des habilitations reçues ;

Taux d’intérêt: 5.95% ;

Maturité : 11 ans

Concernant l’opération de rachat, la principale information à retenir est que l’Etat a atteint un taux de rachat record, qui se situe à environ 80% du montant de la souche de 2015.

Ainsi, Mesdames et Messieurs, après l’émission inaugurale de 2015 dont le taux d’intérêt était de 9,50%, le Cameroun en ce premier semestre de l’année 2021, fait un retour apprécié sur les marchés internationaux des capitaux, notamment celui des EUROBONDS. En dépit d’un contexte marqué par la pandémie du coronavirus, les investisseurs ont marqué leur confiance retrouvée dans la qualité de signature du Cameroun, confortée par la bonne exécution d’un premier programme, la perspective de signature d’un nouveau programme avec le FMI et la mise en œuvre de notre stratégie de développement 2020-2030.

Nos défis économiques et financiers restent certes nombreux, mais la confiance que les investisseurs viennent de manifester à l’égard de la signature du Cameroun constitue un motif d’encouragement, pour la poursuite des réformes menées par le Cameroun sous la houlette du PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE, en vue de l’émergence économique et sociale du Cameroun à l’horizon 2035.

Je remercie les investisseurs pour l’intérêt qu’ils portent sur le crédit du Cameroun, ainsi que tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette opération./-

LISTE DES PARTENAIRES DE L’ETAT DANS LA TRANSACTION

–          Conseil financier :

–          ROTHSCHILD & Co / MATHA CAPITAL

–          Conseil juridique international :

–          CABINET D’AVOCATS WHITE & CASE LLP

–          Cabinet juridique local :

–          CABINET D’AVOCAT CHAZAI & PARTNERS

–          Banques arrangeurs ou Joints leads Managers (JLM) : JP MORGAN – CITI Group – SOCIETE GENRALE


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé