› Eco et Business

Dette publique du Cameroun: Augmentation pour l’exercice budgétaire 2010

Le constat a été rendu public par la caisse autonome d’amortissement, dans la cadre de sa note de conjoncture trimestrielle

Près de 100 milliards d’augmentation
La dette publique de l’Etat du Cameroun au troisième trimestre de 2010 se situe à 1510 milliards de francs Cfa. Elle a ainsi connu un léger fléchissement, par rapport à son stock de référence en fin juin 2010 (1549 milliards de FCFA). Selon la caisse autonome d’amortissement (CAA) auteur du rapport, cette diminution est la conséquence logique d’une double baisse des dettes extérieure et intérieure du pays. La dette extérieure du Cameroun, la plus importante en volume, est par exemple passée de 1076 milliards FCFA à 1064 milliards FCFA entre le deuxième et le troisième trimestre 2010. La CAA indique aussi, que «l’appréciation du FCFA/euro par rapport au dollar au cours du trimestre sous revue», a aussi joué un rôle déterminant. Elle a enfin relevé les 43,6 milliards FCFA dépensés au titre du service de la dette au cours de la même période par l’Etat, pour faire remarquer «la volonté du gouvernement d’accélérer le remboursement de sa dette (.) conformément à son plan d’apurement, et de démontrer sa crédibilité et sa capacité à payer » aux dates convenues. Un fait demeure constant toutefois, l’encours de la dette publique pour l’année budgétaire 2010 est en hausse par rapport à sa situation au cours de la même période durant l’année 2009 (1415 milliards). Sur les perspectives, la CAA reste très optimiste. Elle s’appuie sur les 3,8% de taux de croissance annoncés pour le Cameroun, mais aussi sur la faible reprise envisagé de l’économie américaine, qui devrait maintenir le dollars US à un niveau soutenable, et faciliter le remboursement des emprunts extérieurs.

Une performance assez critiquée
De nombreux observateurs estiment qu’il serait important, dans un souci de transparence que la présentation au public de la dette puisse être décortiquée, de manière à ce qu’on puisse savoir de manière distincte les éléments qui la composent au Cameroun. Toujours dans le sens de la critique, ils sont nombreux ceux qui pensent aussi, que se féliciter de la maitrise de la dette publique à travers les aléas de la conjoncture internationale ne semble pas être une stratégie fiable, car de même que la baisse du Dollar US par rapport à l’Euro apporte des avantages, de même un changement de conjointure entrainerait des effets néfastes pour le service de la dette au Cameroun. Le rapport tend aussi à recommander une politique d’endettement rationnalisée, en raison du taux encore soutenable de l’endettement du Cameroun (Moins de 15% du PIB). Ce discours n’est pas très différent de celui qui était présenté aux Etats africains nouvellement indépendants en 1960 et qui a conduit à des catastrophes budgétaire et sociales, des années d’ajustement structurel. De façon globale, le gouvernement prétend que l’endettement vise à financer des projets structurants pour l’économie, pourtant jusqu’ici, les succès macro économiques du Cameroun restent limités et des pays au même niveau que lui en 1960 lui apportent aujourd’hui de l’aide. Selon certains experts, le véritable problème de l’endettement au Cameroun n’est donc pas de savoir si le pays est plus ou moins endetté. La question véritable est celle de savoir s’il est efficacement endetté. Un règlement, directement applicable dans les Etats membres de la CEMAC (Afrique centrale), impose de définir une politique d’endettement public et de gestion de la dette, d’assurer la coordination et le suivi de cette politique d’endettement public, de désigner une autorité unique chargée de négocier, de signer les accords de prêt et d’accorder la garantie de l’Etat et, enfin, de mettre en place des mécanismes spécifiques de contrôle des structures chargées de la gestion de la dette et de l’emploi des ressources mobilisées. Ce règlement souligne aussi l’importance de l’implication des juristes dans la gestion de la dette. A l’heure actuelle le Cameroun pour sa part semble encore à la traîne sur l’application de cette règle.


nordcamerouninfos.files.wordpress.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé