› Eco et Business

Deuxième pont sur le Wouri: La construction effective débute en décembre 2013

L’information a été donnée par le ministre en charge des travaux publics dans une interview accordée au média à capitaux publics

Selon le Ministre Patrice Amba Silla des Travaux publics le deuxième pont sur le Wouri qui relie Douala la capitale économique à son quartier industriel de Bonabéri débutera effectivement au mois de Décembre 2013. Le ministre a rejeté l’idée selon laquelle les travaux ont été retardés, partageant plutôt la thèse d’un processus. «La construction d’un pont est soumise à des contraintes dont celles de référence ne saurait échapper. Je comprends l’impatience de certains à voir les ingénieurs les techniciens et les grues sur le terrain. Tous ces acteurs interviendront après la phase d’avant-projet» , a répondu le ministre sur l’impression d’abandon sur le chantier. Une information que le Délégué de la communauté urbaine a aussi donnée alors qu’il était en réunion avec ses collaborateurs. Selon le ministre des travaux publics, le travail actuel est celui des études. «A ce stade d’avancement du projet qui a débuté le 15 mars 2013, l’entreprise a achevé les études architecturales, paysagères et techniques, elle poursuit en ce moment la campagne géotechnique», a fait savoir monsieur Silla. Le ministre des travaux publics a enfin éludé la question de la première pierre. L’évènement a été plusieurs fois annoncé mais par la suite démentie par les faits. Aujourd’hui le ministre estime que ce n’est pas une priorité. Pour lui le plus important est le démarrage des travaux. «Un comité Régional d’organisation a été mise en place, il prépare sereinement l’événement», a conclu le ministre Sila

Les responsable de l’administration n’a pas manqué de rappeler l’importance de ces travaux pour les relations économiques avec le Tchad, mais aussi pour le président Biya soucieux et compréhensif du besoin exprimé par ses concitoyens d’avoir des infrastructures. Si le ministre est dans le vrai pour le premier point, sur le deuxième point le besoin exprimé par les populations de douala et de Bonabéri pour un deuxième pont est loin d’être un caprice à satisfaire, mais une nécessité. Entre Douala et Bonébéri et sur à peine 5 kilomètres, on passe encore une voir deux à trois heures. Selon des études menées par la Banque mondiale, les sorties de la ville de Douala plombe le prix des marchandises de près de 40%. Or le pont sur le Wouri n’est pas qu’une liaison entre Douala et Bonabéri, il ouvre le marché de Douala aux bassins de production de l’Ouest, du Nord Oust et du sud-ouest. Il est à rappeler que l’attribution du marché de construction e ce pont a donné lieu à des situations non encore expliquées, dans lesquelles l’AFD qui soutient le projet se voit attribué d’avoir influencé le choix du prestataire.

La construction effective débute en décembre 2013

investiraucameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut