Politique › Institutionnel

Devoir de mémoire pour la commémoration des émeutes de la faim au Cameroun

C’est aussi de l’extérieur du pays que les associations de la diaspora se mobilisent pour une semaine dite des martyrs de février 2008

Cette année, c’est le Collectif des organisations démocratiques et patriotiques des Camerounais de la diaspora (CODE) qui a décidé d’organiser à Bruxelles une semaine pour se souvenir des victimes des émeutes de la vie chère il y a deux ans. Avec à la clé la remise à la presse et aux officiels de l’union européenne d’un mémorandum spécial sur ces évènements regrettables qui ont endeuillé les familles camerounaises. Du 23 au 27 février, les manifestations du Code prévoient aussi des marches et la tenue d’une conférence publique sur le thème «Paul Biya peut-il être poursuivi pour crime contre l’humanité?»

Pendant une semaine, la mobilisation sera en effet tournée vers les manquements de l’Etat. Le devoir de mémoire voudrait que l’on laisse les morts reposer en paix sans toujours verser dans le sensationnalisme. Que les familles soient soutenues et qu’elles reçoivent amour, soutien, assistance et consolation. Que chants et prières accompagnent l’âme des défunts dans le repos éternel. De cette façon les familles éprouvées pourront faire le deuil des conséquences de ces malheureux évènements.

L’on retiendra juste qu’il y a deux ans, du 25 au 28 février 2008, de jeunes camerounais étaient descendus dans la rue pour protester contre la vie chère et le projet de révision constitutionnelle voulu par le chef de l’Etat, et dire leur ras-le-bol. Il y a eu des affrontements avec les forces de l’ordre. Selon le gouvernement, il y a eu une quarantaine de morts, les organisations de défense de droits de l’Homme ont dénombré plus d’une centaine de morts. A ce jour, aucune enquête n’a permis d’établir les responsabilités et il est un peu difficile pour les familles des victimes de faire le deuil. Il s’agit donc d’un devoir de mémoire pour rappeler le drame qui a secoué une semaine durant, les principales capitales régionales du Cameroun en février 2008.


skyrock)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé