Santé › Actualité

Diabète: Rupture de stock de l’insuline à Yaoundé

Depuis une semaine, les malades diabétiques ont du mal à entrer en possession de l’insuline Mixtar

Les malades du diabète n’en reviennent pas. Une fois de plus il y a rupture de stock des produits pour le diabète. Difficile pour eux de se ravitailler normalement en insuline Mixtar 100 unité et 10 millilitre depuis quelques temps. Le produit demeure invisible dans les différents lieux de vente. Face à cette situation désespérante, ces derniers se sont tournés vers la présidente de l’association des diabétiques et communément appelée la mère des diabétiques. Mme Angéline Mvom s’est tout de suite tournée vers les services agréés dans l’approvisionnement des produits pour savoir ce qui est à l’origine de cette situation critique.
Joint au téléphone, Mme Mvom dit avoir perdu le sommeil à cause de cette situation car elle est tout le temps perturbée par les malades qui veulent savoir ce qui se passe réellement. Je ne sais plus quoi faire des malades qui m’appellent sans cesse, et qui me disent qu’ils sont en train de mourir. Cette situation dure depuis près d’une semaine. Je me suis rapprochée de la centrale nationale d’approvisionnement en médicaments et consommables essentiels (Cename) pour en savoir d’avantages, mais je n’ai eu que des réponses évasives. Je n’ai pas eu la possibilité de rencontrer M. samba, le directeur de la Cename en personne, j’ai laissé mes coordonnées, et j’ai demandé qu’il me contacte, mais jusqu’à présent (15h30), il ne l’a pas encore fait . A en croire Mme Mvom, si rien n’est fait pour améliorer la situation, « nous allons marcher avec les malades pour protester »


journal du Cameroun)/n

Rien pour l’instant ne filtre les raisons de cette rupture de stock. Au ministère de la Santé publique, l’on essaie de comprendre ce qui se passe suite à la plainte de Mme Mvom. « On ne peut dire avec exactitude les raisons de cette rupture. Au Cameroun, c’est la Cename qui est habilité à approvisionner en médicament. Si donc au niveau de la Cename les prévisions sont mal faits, il peut avoir problème de rupture. Ces derniers peuvent avoir peur de commander parce qu’ils craignent que ça se périme, faute de prescriptions des médicaments par les médecins aux malades», explique le Docteur Constant Ndong Ngoé, directeur par intérim des maladies non transmissibles, non endémiques au ministère de la santé publique.
Le Mixtar, insuline très utilisée
Au Cameroun, avant la signature de la convention le 30 mars 2006 avec Novo Nordisk, un laboratoire de fabrication des produits pour diabétique, l’insuline coutait 14 000Fcfa. Mais, aujourd’hui, grâce à cette convention signée le 12 avril par Urbain Olanguena Awono, ancien ministre de la Santé publique au Cameroun, et mis en application à compté du 1er mai de la même année, l’insuline est vendu dans les formations sanitaires à 3000Fcfa. A la Cename, il est vendu au prix de gros à 2711, et à la Capr (centres d’approvisionnement pharmaceutiques régionaux, il est commercialisé à 2900. Dans la dite convention, il est prévu la commercialisation de trois type d’insuline. Dont l’Actrapid (insuline rapide), l’Insulatard (insuline à action prolongée), et le Mixtar (insuline qui est un mélange des deux précédents c’est-à-dire qu’elle est à la fois rapide et a une action prolongée. Et c’est cette dernière catégorie qui est le plus utilisé par les malades diabétiques au Cameroun à en croire Mme Mvom.

Une rupture de stock peut entrainer la mort du patient
L’insuline est un produit utilisé par les diabétiques pour leur traitement. Il est administré par injection. Les injections d’insuline se font par voie sous-cutanée selon les étapes de la technique recommandée par les médecins. Les malades qui sont sur insuline le prennent régulièrement et durant toute leur vie. Une rupture de stock dans ce cas suppose d’après les médecins une mort certaine.
Le Cameroun compte 900 000 diabétiques sur lesquels 10% sont insulino-dépendants. D’après la présidente de l’association des diabétiques, c’est à base de ces chiffres que des commandes d’insuline doivent être passées. Il faut qu’il y ai des prévisions faites en fonction des malades recensés dans les formations sanitaires afin qu’il n’y ai plus de problème de pénurie.


Noiraufeminin.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut