› Politique

Dialogue national: la position du Mrc

Tiriane Noah (c) Droits réservés

Le parti dit prendre acte de l’annonce de cet évènement «attendu depuis trois ans» et indique toutefois des inquiétudes quant aux délais impartis à sa préparation.

«Le Mrc prend acte des perspectives de concrétisation en fin septembre 2019, du dialogue national inclusif annoncé par le Premier ministre, le 09 mai dernier», exprime d’entrée de jeu le parti.

Dans un communiqué, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), se réjouit de cette annonce dans la mesure où «cet important évènement, attendu depuis trois ans, est une de ses préoccupations majeures exprimées de longue date, et pour laquelle il avait présenté, avec ses alliés, des propositions dès l’annonce de la tenue de cette rencontre, aux fins d’en faciliter la préparation et l’organisation.»

Le Mrc par la voie de Tiriane Balbine Noah, 2ème vice-présidente du Mrc, se satisfait du fait que le grand dialogue annoncé, donne la possibilité non seulement de résoudre définitivement la crise anglophone mais aussi de tabler sur les différents maux qui minent le pays en général.

Des préoccupations subsistent tout de même sur certains points, notamment sur un dialogue unidirectionnel qui se profile à l’horizon qui «donne à penser que le dialogue est conclu avant d’avoir commencé», les délais courts pour la préparation de cette grand-messe, et la détention «illégale depuis bientôt huit mois de ses leaders, alliés, militants et sympathisants.»


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé