Politique › Institutionnel

Dialogue national: un statut spécial pour les régions anglophones

Grand dialogue national. Le Premier ministre, Joseph Dion Nguté (c) Droits

C’est l’une des résolutions adoptées, hier, 03 octobre au sein de la commission décentralisation et développement local.

«L’adoption d’un statut spécial des deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, conformément à l’article 62 de notre Constitution, avec notamment le rétablissement d’une chambre des chefs traditionnels dans ces deux régions et l’élection des gouverneurs locaux dans ces deux régions», c’est l’une des résolutions phares du Grand dialogue national.

Cette résolution émane de la commission de la décentralisation et du développement local. Une mesure qui vise une plus grande autonomie des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les membres de cette commission ont coupé la poire en deux. Pour en arriver là, les débats ont été houleux. En effet, les délégués anglophones au sein de ce groupe dont Me Felix Agbor Nkongho ont exigé un débat sur le fédéralisme au sein de la commission. Ils ont d’ailleurs menacé de quitter les travaux si leur demande n’était pas entérinée.

A défaut du fédéralisme demandé, un statut spécial pour les régions anglophones a été adopté.

La commission présidée par Ngole Philip Ngwese, n’a tout de même pas explicité de quel type de statut il s’agit. Un point qui sera certainement éclairci dans les prochains jours.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé