Société › Faits divers

Dieunnedort Kamdem: «La moitié des ministres du gouvernement viennent me rencontrer dans la nuit»

Le pasteur de la «Cathédrale de la foi» affirme qu’il ne veut plus passer pour «un marabout»

Le «Révérend Docteur» Dieunnedort Kamdem, qui se fait aussi appeler «le général de Dieu», ne voudrait plus passer pour «un marabout». C’est du moins le message qu’il brandit publiquement sur des affiches géantes exposées à certains carrefours de la capitale politique du Cameroun en ce début d’année 2015. «Pourquoi les autorités de ce pays ne vont voir les hommes de Dieu qu’en cachette? Nous ne sommes pas des marabouts», peut-on y lire.

«Je dois dire que plus de la moitié des membres du gouvernement m’appellent et viennent me rencontrer dans la nuit», prétend-il dans le quotidien le Jour, édition du mercredi 07 janvier.

«Nous avons placé des affiches sur près de dix sites dans le pays pour attirer leur attention», précise-t-il.

«Il est temps que nos ministres cessent de considérer les églises dites de réveil comme des sectes. Ce sont eux qui fréquentent des sectes. Qu’ils ne m’appellent plus la nuit avec des numéros masqués», affirme le «Révérend».

Dieunnedort Kamdem dirige «la Cathédrale de la foi». En août 2013 l’antenne d’Elig-Essono de son église à Yaoundé avait été fermée par les autorités administratives pour «exercice illégal», avant d’être rouverte un mois plus tard.

Le promoteur de la «Cathédrale de la foi» se réclame de la Congrégation baptiste camerounaise (CBC), une association religieuse reconnue par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd).

Le « Révérend Docteur » Dieunnedort Kamdem
Facebook.com/dieunedort.kamdem.)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé