Société › Société

Dimanche, c’est Pâques au Cameroun

L’abbé Félix Amougou répond aux questions des chrétiens

Que représente Pâques dans le calendrier religieux?
Dans le calendrier religieux chrétien, Pâques est la Fête des Fêtes. Le sommet de la vie liturgique de toute activité de l’Eglise. Cette Fête commémore le résumé du salut apporté par Jésus-Christ mort sur une croix et ressuscité dans la gloire par son Père. On dit aussi que Pâques est la révélation de l’amour infini de Dieu pour l’Homme, manifesté en son fils incarné pour l’Homme. La Pâques du Seigneur culmine ainsi toutes les fêtes religieuses en Eglise. Inspirée de la pâque juive, la Pâques chrétienne restaure l’humanité péchéresse dans sa dignité des fils et filles de Dieu par la miséricorde du Père qui offre son Fils pour l’Homme.

Pourquoi qualifie t-on de sainte, la semaine qui précède la fête de Pâques?
Chaque jour que les chrétiens célèbrent l’eucharistie dit Paul (1cor 11) ils commémorent la Pâques. Mais l’Eglise a disposé d’un temps au cours de l’année pour célébrer annuellement la Pâques d’une manière très particulière et très solennelle. L’organisation de ce temps fort passe par les étapes qui ont constitué la dernière Cène de Jésus de Nazareth avec ses disciples, sa passion et la veillée de sa résurrection. Vu le caractère très solennel et annuel de cette semaine et devant le Mystère ô combien saint qu’elle commémore, cette semaine a été reconnue sainte.

Et le triduum Pascal, c’est quoi exactement?
Le triduum Pascal se trouve au c ur de la semaine sainte comme culminant la célébration de Pâques. Il s’agit des Jeudi Saint (dernière Cène de Jésus avec ses disciples), Vendredi saint (jour de la Passion du Seigneur) et Samedi Saint (veillée pascale de la sainte nuit de la résurrection de Jésus) et le dimanche même de Pâques comme tous les dimanches, étant contigu à la Résurrection du Christ. Ces trois jours résument toute l’histoire du salut engagée,vécue et accomplie en Jésus Christ de Nazareth.

Le Cameroun célèbre la Pâques avec des rituels locaux

arras.cef.fr)/n

Comment les chrétiens doivent-ils vivre le triduum pascal
D’abord comprendre qu’il s’agit d’un seul et même Mystère que Pâques. Toutefois les aspects de la célébration permettent au croyant d’y entrer selon la pédagogie que nous a imposée l’histoire de Jésus de Nazareth. Le triduum pascal se vit alors dans la méditation, le silence, la prière et la joie de la libération. Par sa Pâques en effet, Jésus nous a arrachés au pouvoir de la mort et du péché qui l’entraine. Peut-être faudrait-il ajouter que le Vendredi saint est le jour chrétien le plus grave de l’année. Par conséquent le silence, la méditation, le jeûne et la prière doivent prendre le pas sur le reste.

Pour la célébration de la fête de pâques, est ce que le Cameroun a des traditions spécifiques, une façon propre de vivre tout ça?
L’Eglise étant une, celle du Cameroun a gardé cette unité dans la célébration depuis de longues années. Et comme la plupart d’autres églises, et avec le souci de l’inculturation imposable à toute église particulière, celle du Cameroun a connu, plus précisément dans l’Archidiocèse de Yaoundé une inculturation du Vendredi Saint auquel s’est imposé le rituel traditionnel et mortuaire du peuple béti appelé « ESSANI ». Il est question d’un rite propre au peuple beti qui consiste à clamer en guise de reconnaissance, les mérites, la bravoure, l’honneur d’un notable du peuple dont les exploits en faveur de ce peuple sautent aux yeux. Et puisque personne mieux que Jésus n’a défendu, libéré, sauvé le peuple des croyants, ce rite s’est imposé comme naturellement pour lui. On danse avec frénésie le tam-tam traditionnel, défiant la mort face aux valeurs dont a été auteur le Défunt.

Le carême est il important à faire si on veut bien célébrer Pâques?
Il va de soi que le Carême est un Temps privilégié pour se préparer à bien vivre l’événement fondamental de Pâques. En débutant le carême, Joël parle même du temps favorable, du moment du Salut, du temps de Réconciliation. Le plus important pendant ce temps est finalement de rentrer dans l’intimité avec Dieu et se refaire comme une santé spirituelle avec lui, mais d’abord avec les autres humains. C’est une période bloquée, un temps d’entrainement et de combat spirituel, comme le dit l’apôtre Paul. Ce stage bloqué pourrait-on dire, emmène le fidèle à redécouvrir la grande bonté de Dieu face à l’infidélité de l’homme et tous les appels à la vie que lui lance son Créateur.

L’Eglise Christ Roi de Tsinga se prépare à célébrer Pâques

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut