› Eco et Business

D’importantes ventes aux enchères ouvertes au Port de Douala

Cette mesure a été prise pour obliger les chargeurs à retirer leurs marchandises qui participent à l’engorgement

Les Douanes camerounaises ont décidé de procéder à une importante vente aux enchères pour décongestionner le port de Douala, plateforme présentée par les administrateurs du Port autonome de Douala comme une zone de transit et non une zone de stockage des marchandises. Le 1er juillet dernier déjà, la vente aux enchères a débuté par les marchandises en souffrance au secteur des Douanes du Littoral II.

Depuis le 27 août 2014, et ce jusqu’au 20 décembre prochain, le public est invité à prendre part aux ventes aux enchères publiques qui auront lieu au secteur des Douanes du Littoral I cette fois ; plus précisément à la place de l’Udeac (pour les marchandises conteneurisées) ; au parc principal (pour les véhicules) ; au parc à bois (pour le bois et les marchandises en vrac). Les Douanes camerounaises ont d’ores-et-déjà publié le programme de la semaine allant du 1er au 05 septembre 2014. La liste des marchandises éligibles est disponible à la direction générale des Douanes, au Guichet unique du commerce extérieur, et sur le site web de la Douane.

Ainsi, en dehors des opérateurs au port, qui auraient eux aussi une responsabilité dans la situation de surexploitation que connait le principal point d’entrée des marchandises du Cameroun, les responsables des Douanes et du port de Douala souhaitent mettre la pression sur les chargeurs de marchandises pour la décongestion. Le port de Douala fonctionne actuellement en sous-capacité d’accueil. «Conçu pour 7,5 millions de tonnes de marchandises, il traite aujourd’hui plus de 10 millions de tonnes», décrie le directeur de l’Autorité portuaire nationale.

Pour résoudre l’équation au port de Douala, «les opérateurs (acconiers, consignataires, commissionnaires agréés en douane) doivent se professionnaliser et surtout respecter l’obligation d’investissement prévue dans les différents cahiers de charges et/ou conventions. Les chargeurs doivent également s’employer à enlever leurs marchandises dans les délais raisonnables», explique Josué Youmba, dans une interview accordée dans la presse publique jeudi.

Pour la semaine allant du 1er au 05 septembre 2014, la Douane camerounaise vend aux enchères des véhicules et marchandises diverses
Droits réservés)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé