Société › Société

Diocèse de Ngaoundéré: Trois nouveaux prêtres ordonnés

La cérémonie d’ordination présidée par l’évêque Mgr Joseph Ndjida a eu lieu à la cathédrale Notre Dame des Apôtres de Ngaoundéré

C’est par centaines que les fidèles catholiques de la ville de Ngaoundéré ont convergé dimanche 07 novembre 2010 à la cathédrale notre Dame des Apôtres située en plein c ur de la ville. Et pour cause, le diocèse de Ngaoundéré accueillait trois nouveaux prêtres que sont Jean Mana Marafa, né vers 1974 à Babouri Golombé par Figuil, recalé l’année dernière pour des raisons inexpliquées ; Jean Bernard Nzeke, né le 28 février 1975 à Garoua et Blaise Wangso, né le 03 octobre 1980 à Ngaoundéré.

Dans son homélie de circonstance, l’évêque de Ngaoundéré a rappelé aux nouveaux ainsi qu’aux anciens prêtres de son diocèse le devoir du prêtre dans la société et la nécessité du respect de l’engagement pris devant Dieu et devant les hommes. Un message qui n’est pas tombé dans les oreilles des sourds, surtout en ce moment où l’Eglise catholique romaine fait l’objet de plusieurs scandales à travers le monde. Selon Mgr Joseph Ndjida, le prêtre doit mettre un accent sur la dimension spirituelle, ancrée dans la prière, la foi et l’union personnelle à Dieu. C’est la raison pour laquelle le prélat a exhorté les fidèles chrétiens à soutenir leurs prêtres par des prières et conseils évangéliques, afin que ces derniers restent toujours fidèles à L’Eglise et à Dieu. «Un homme de Dieu ne doit pas vivre une vie cavalière. Il doit obéissance à la volonté de Dieu, à la sainteté…, a conclu Mgr Joseph Ndjida, qui estime que les nouveaux prêtres, au regard de leur profil académique, sauront relever le défi de la pastorale qui les attend dans l’Adamaoua, région islamisée.

Mgr Joseph Ndjida et à sa suite, l’ensemble du clergé, ont procédé à l’imposition des mains aux trois nouveaux bergers qui sont ainsi devenus après ces rites et après avoir avoir reçu tous leurs attributs, des prêtres à jamais. Les ouailles ont apprécié la cérémonie par des applaudissements et la remise des cadeaux aux nouveaux prêtres. La cérémonie s’est déroulée dans la stricte tradition de l’Eglise catholique romaine, en présence de quelques personnalités de la ville, notamment le secrétaire général de la région Jean Edi’i Abate, représentant le gouverneur empêché et du préfet de la Vina, Thomas Hona.

Cérémonie d’ordination, le 7 novembre 2010 à Ngaoundéré
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut