Politique › Institutionnel

Diplomatie: Christine Lagarde est en terre camerounaise

Durant trois jours, la directrice générale du FMI va aborder des questions budgétaires, monétaires et des réformes structurelles avec les membres du gouvernement

07 décembre 2016, l’avion transportant Christine Lagarde atterrit sur le tarmac de l’aéroport international de Nsimalen à Yaoundé. La directrice Générale du Fond monétaire international (FMI) répond ainsi à une invitation du chef de l’Etat camerounais, Paul Biya.

Au menu des échanges qui vont animer les rencontres avec les membres du gouvernement national, les questions de budget, de monnaie et de réformes structurelles.

Christine Lagarde arrive alors que le contexte économique Camerounais est marqué par la baisse des cours de matière première dont la chute de celle du baril de pétrole. Côté Sécurité, c’est un pays meurtri par les exactions de la secte islamiste Boko Haram que la diplomate visite.

« Au cours de ma visite, j’aurais l’occasion d’offrir aux autorités l’appui du FMI pour continuer de soutenir le Cameroun dans ses efforts visant à asseoir un développement durable et inclusif. Nous avons récemment élargi nos principaux mécanismes de prêt en faveur des pays en développement et sommes ainsi en mesure de leur offrir une protection encore plus grande face aux chocs exogènes », a indiqué Christine Lagarde dans une interview publiée dans le quotidien national édition du jeudi, 07 décembre 2016.

S’agissant spécifiquement du Cameroun, en octobre dernier, un rapport du FMI dressait un tableau plutôt contrasté des performances économiques du Cameroun avec notamment une croissance du PIB réel, hors pétrole de 5,5% en 2016 contre 5,1% en 2015, une expansion de la masse monétaire au sens large de 7,7% en 2016 contre 8,6% en 2015, une variation annuelle des prix à la consommation de 2,1% en 2016 en 2016 contre 2,0% en 2015.

Selon les mêmes projections, le Cameroun devrait enregistrer un solde extérieur courant de -5,2 du PIB pendant l’année qui vient de débuter contre -5,0% en 2015, mais aussi un solde budgétaire global, dons compris de -5,6% en 2016 contre -5,1% en 2015.

La visite de Christine Lagarde est l’occasion pour le Cameroun de recevoir l’expertise de l’institution pour améliorer le climat des affaires et booster l’investissement privé. Des conseils sont également attendus du FMI pour conduire des réformes structurelles plus hardies, une intégration régionale plus poussée ainsi qu’une diversification des sources de croissance et de recettes de l’Etat.

Christine Lagarde « Remplir mes fonctions me donne une responsabilité supplémentaire »
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé