› Politique

Diplomatie : échange téléphonique entre Paul Biya et Emmanuel Macron

Les deux présidents ont, entre autres, parlé de l’attentat qui s’est produit le vendredi 29 juin contre le quartier général de la force antijihadiste du G5 Sahel au Mali.

Les présidents Paul Biya et Emmanuel Macron se sont entretenus ce samedi 30 juin par téléphone. L’information a été rendue publique par le cabinet du président français dans un communiqué. L’Elysée indique que cet échange qui précède l’arrivée du président Macron en Afrique, était l’occasion pour les deux personnalités de partager leurs avis sur différents sujets qui touchent le continent.

Paul Biya et Emmanuel Macron ont, en effet, tous deux condamné l’attentat-suicide revendiqué par un groupe jihadiste, qui a frappé pour la première fois le quartier général du G5 Sahel à Sévaré, dans le centre du Mali, faisant trois morts. Ils ont aussi « évoqué la situation dans la région du bassin du lac Tchad et la nécessité de poursuivre la coopération régionale dans le domaine de la lutte contre les actions terroristes du groupe Boko Haram« .

Le communiqué ajoute que « cet entretien a permis d’évoquer les sujets à l’ordre du jour du sommet de l’Union africaine et l’enjeu des migrations. Le Président de la République [française, Ndlr] a marqué son soutien à l’action menée par l’Union africaine pour la résolution des crises en Afrique« .

L’échange téléphonique entre le président Paul Biya et Emmanuel Macron intervient deux jours après la visite au Cameroun, du secrétaire d’État auprès du ministère français chargé de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Baptiste Lemoyne. Ce dernier a d’ailleurs rencontré le président camerounais au cours d’une audience, pendant laquelle ils ont parlé des relations économiques et de coopération entre la France et le Cameroun, des enjeux de sécurité régionale, ainsi que de la crise anglophone.

Le président Macron, lui, sera ce lundi en Mauritanie où il prendra part au sommet de l’Union africaine, avant d’effectuer une visite au Nigeria. Il devrait également rencontrer à Nouakchott ses pairs du G5 Sahel, une organisation régionale regroupant le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie et le Tchad, et qui bénéficie du soutien de la France à travers l’opération « Barkhane ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé