Politique › Institutionnel

Diplomatie : le nouvel ambassadeur du Cameroun en France mesure le poids de sa mission

Ekoumou André Magnus nommé le 30 juin dernier est heureux de sa nomination  mais reconnait que son lieu d’affectation est délicat.

Par un décret du chef de l’Etat signé hier, Ekoumou André Magnus précédemment chargé de missions à la division des Affaires diplomatiques du Secrétariat général de la présidence de la République, a été fait nouvel ambassadeur du Cameroun en France.

De par son ancienne fonction, le promu est au fait de la politique internationale du Cameroun. Et maîtrise certainement les raisons de la chute de son prédécesseur Alfred Nguini, rappelé manu militari au pays avant d’être remercié.

Ekoumou André Magnus produit de l’Institut des Relations internationales du Cameroun (IRIC) a travaillé pendant plusieurs années à la présidence de la République. Ses efforts ont été salués en 2016. En 2016, le secrétaire général de la présidence Ferdinand Ngoh Ngoh lui remettait la médaille de Grand officier des ordres nationaux.

A Paris les challenges seront différents, a reconnu le diplomate de 65 ans au Journal parlé de 20h de la CRTV.  « Je lui suis (S.E. Paul Biya. Ndlr) infiniment reconnaissant pour cette marque de confiance. Quant à ma mission, j’estime qu’Il faut juger le maçon au pied du mur. Allons d’abord prendre service à Paris. Parce que Paris, c’est un poste très délicat. Il y a beaucoup de travail à Paris, et je pense que c’est à l’aune de ça, qu’on va me juger», a indiqué l’originaire  de Mbankomo dans la région du Centre.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé