› Politique

Diplomatie : Paul Biya entame officiellement sa visite en Chine

Paul Biya à Pekin (C) Droits réservés

Le président camerounais et le président chinois devraient se rencontrer en tête à tête au cours de cette matinée.

Le prĂ©sident Paul Biya entame sa visite officielle en Chine ce 22 mars 2018. Quatre jours après son arrivĂ©e dans ce pays, le chef de l’Etat camerounais va rencontrer son homologue chinois Xi Jinping ce jour. Deux temps forts sont au programme de cette première journĂ©e : un tĂŞte Ă  tĂŞte entre les deux chefs d’Etat et un dĂ®ner d’Etat offert en l’honneur des invitĂ©s Paul et Chantal Biya.

Selon la télévision publique Crtv, Paul Biya est arrivé à Beijing à 12 h (heure de Chine). Il devrait prendre part à une cérémonie officielle d’accueil prévue à partir de 17h au Grand palais du peuple. Elle sera suivie du tête-à-tête avec le chef d’Etat chinois et du dîner d’Etat. Des accords de coopération devraient également être signés, entre-temps.

L’économie devrait, en effet, occuper une bonne place au cours du déplacement du président camerounais. En témoigne la présence des ministres en charge de l’Economie, des Travaux publics, de l’Eau et de l’Energie ; ainsi que celles du président de la Chambre de commerce et du président du Groupement inter patronal dans la délégation officielle. En rappel, les investissements chinois au Cameroun auraient dépassé les 1 000 milliards de francs CFA ces dernières années, et Pékin est partie prenante dans de nombreux grands chantiers d’infrastructures de transports ou d’énergie.

Seule ombre au tableau, le forum Ă©conomique de Beijing, initialement prĂ©vu en marge de la visite du chef de l’Etat Paul Biya a Ă©tĂ© annulĂ©, au grand regret des opĂ©rateurs Ă©conomiques camerounais. Les raisons de cette annulation sont toujours floues. On note tout de mĂŞme le signe d’un mauvais dĂ©part dans les ambitions Ă©conomiques du Cameroun au cours du sĂ©jour de son prĂ©sident.

La visite du prĂ©sident Biya va durer deux jours et s’achever le 24 mars prochain.

 

Ă€ LA UNE
Retour en haut