Sport › Football

Discipline: La Fifa menace de suspendre la Fecafoot

Selon le quotidien italien La Gazzetta dello Sport de lundi, la FIFA envisage d’interdire le Cameroun de ses compétitions

Le quotidien sportif italien, «La Gazzetta dello Sport indique dans son édition de lundi 1er juillet 2013 :  » Qu’une responsable du secrétariat général de la Fifa a informé la chaine de télévision italienne Sportitalia de la suspension imminente du Cameroun de toute compétition et manifestation organisée ou proche de cette instance. La source de la Fifa actuellement anonyme soupçonne les autorités camerounaises d’avoir exercé et de continuer de procéder par des pressions politiques sur de hauts responsables de l’administration dont elle doute de l’indépendance dans le dossier, en leur qualité de membres de certains organes de la Fecafoot. La source de la Fifa a estimé qu’au Cameroun, les responsables de l’administration sont mises à contribution, par des moyens politiques, pour éloigner les dirigeants élus qui ne sont pas dans les grâces des autorités politiques. Sans citer nommément la Commission des recours, la source de la Fifa a indiqué à la très sérieuse Sportitalia, que pour la Fifa, le seul organe dirigeant de la Fecafoot est et « demeure le bureau élu au cours de l’Assemblée générale du 19 juin », qui a élu Mohammed Iya au cours d’une « élection courue et sans triche supervisée par un délégué de la Fifa en présence des autorités nationales ». La Fifa espère vivement que les autorités camerounaises » travaillent à apaiser le climat tendu dans le secteur, « afin d’encourager le football » camerounais à retrouver son rang. »

Les menaces de la Fifa ne sont pas fortuites. Ce d’autant plus qu’au Cameroun les batailles pour le contrôle de la Fecafoot est devenu une affaire éminemment politique. L’on se souvient par exemple que quelques jours avant l’Assemblée générale élective de la Fédération, initialement prévue pour se dérouler le 24 mai 2013, les joutes avaient quitté le champ sportif pour glisser sur le terrain politique. De sources bien introduites, Philippe Mbarga Mboa, ministre Chargé de missions à la présidence de la République du Cameroun, avait téléphoné aux quatre membres de la Commission de recours des élections à la Fecafoot. Il s’agit du Dr Roger Sockeng, Me Nicole Mbella Ngom, Martin Sakwé Elangué et Mohamadou Moustafa. Philippe Mbarga Mboa avait invité ses interlocuteurs à se retrouver le vendredi 17 mai, au cabinet du ministre de Travail et de la sécurité sociale, Grégoire Owona.

Une fois ces personnalités réunies, les deux ministres, Philippe Mbarga Mboa et Grégoire Owona, n’avaient pas tardé à dévoiler l’objet de la rencontre. Selon nos sources, Grégoire Owona, prenant la parole en premier, avait indiqué qu’il ne parlait pas en son nom, encore moins de sa position de vice-président du Comité national olympique et sportif du Cameroun. Mieux, qu’il ne recevait pas ses hôtes à son initiative, «mais sur haute instruction de la hiérarchie». Le but de cette rencontre était simple : «Vous devez donner un avis favorable, suite au recours de John Begheni Ndeh, demandant l’invalidation de la candidature de Mohammed Iya ». La suite de l’histoire on la connait. Iya Mohammed, malgré son incarcération, va remporter le scrutin. Cette menace de la Fifa arrive au moment où le Cameroun est encore en course dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. En effet, après son nul obtenu à Kinshasa le 16 juin dernier, face aux Léopards de la Rdc, lors de la cinquième journée des qualificatifs, les Lions indomptables occupent le deuxième rang dans le groupe I, avec 7 points, derrière la Libye qui compte 9 points. Et selon toute vraisemblance, le Cameroun devrait gagner trois points sur tapis vert. Le Togo ayant aligné lors de sa victoire 2-0 face Cameroun le 9 juin dernier Alaixys Romao, qui avait déjà écopé deux cartons jaunes dans ces éliminatoires. La sanction de la Fifa au sujet du cas Alaixys Romao est également imminente.

La Fifa menace de suspendre la Fecafoot

footafrica365.fr)/n

À LA UNE
Retour en haut