Sport › Football

Discipline: La Fifa met le football camerounais hors-jeu

Le coup de sifflet de la Fédération internationale de football association est tombé le 04 juillet en fin d’après midi: La Fifa a annoncé la suspension provisoire de la Fécafoot

La Fifa a annoncé la suspension provisoire de la Fécafoot le 4 juillet 2013, pour ingérence politique. La Fifa reproche au gouvernement camerounais d’avoir voulu influer sur les élections à la présidence de la Fécafoot. Des élections remportées par Iya Mohammed, écroué pour malversations financières présumées. Un comité de normalisation doit être constitué pour réviser les statuts de la Fédération. Le communiqué dans la Fifa est assez précis : « Le Comité d’Urgence de la Fifa a décidé aujourd’hui, 4 juillet 2013, de suspendre provisoirement la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) avec effet immédiat pour motif d’ingérence gouvernementale. Les articles 13 et 17 des statuts de la Fifa imposent aux associations membres de gérer leurs affaires de manière indépendante et sans l’influence de tiers ». Pour une sortie de crise, l’instance faîtière a imaginé une période transitoire qui sera géré par une structure indépendante : « Un comité de normalisation sera constitué en vertu de l’article 7, al. 2 des Statuts de la Fifa afin de réviser les statuts de la Fécafoot et d’organiser de nouvelles élections d’ici au 31 mars 2014 tout en gérant les affaires courantes. L’administration de la Fifa, de concert avec la Caf, sera chargée d’identifier et de désigner les membres du comité de normalisation ». Le communiqué le l’instance faîtière ajoute que : « Le comité de normalisation agira en tant qu’organe électoral, et ses décisions seront définitives et contraignantes. Ses membres ne seront éligibles à aucun poste ouvert. La suspension sera levée une fois que les autorités camerounaises auront permis au comité de normalisation de pénétrer au siège de la Fécafoot et de pouvoir y mener sa mission sans entrave. Le président de la Caf, Issa Hayatou, n’a pas pris part au vote afin d’éviter tout conflit d’intérêt ».

Trois points
Malheureusement pour le football camerounais : « Pendant toute la durée de la suspension, la Fécafoot ne pourra être représentée dans aucune compétition régionale, continentale ou internationale, y compris dans les compétitions interclubs, pas plus que lors de matches amicaux. Enfin, ni la Fécafoot ni aucun de ses membres et officiels ne pourront bénéficier de programmes de développement, de cours ni de formations de la Fifa ou de la Caf pendant cette période de suspension ». Joint au téléphone Nicolas Nkoulou a exprimé sa déception : « Avec tout ce qui se disait ces derniers temps sur les élections à la Fecafoot, je savais qu’une telle sanction pouvait tomber. C’est vraiment regrettable que cette sanction arrive au moment ou nous gagnons trois points sur tapis vert. Je souhaite de tout c ur que les autorités en charge du football camerounais prennent toutes les mesurent pour que la Fifa lève cette sanction au plus vite ». Paradoxalement, cette décision intervient alors qu’une autre décision de la Fifa, également prise toujours ce jeudi, hisse les Lions indomptables en tête de leur groupe. La Fifa a en effet donné match perdu (0-3) au Togo pour avoir aligné contre eux un joueur non qualifié, le 9 juin à Lomé. Le Marseillais Alexys Romao était sous le coup d’une suspension. Le Cameroun, qui avait perdu (2-0) cette rencontre, récupère trois points… et la première place du groupe I, avec une longueur d’avance sur la Libye, alors qu’il lui reste une rencontre à disputer… contre la Libye. Mais ce match, programmé le 6 septembre, n’aura pas lieu si la suspension, «provisoire», n’est pas levée d’ici là.

Classement Fifa
Par ailleurs, la Fifa vient de rendre publique son classement mensuel des nations de football pour le mois de juillet 2013. Ce classement place le Cameroun à la 71e place, soit 6 places de perdu par rapport au classement du mois de juin (64e). Ce classement est le reflet des mauvais résultats enregistrés par les Lions indomptables ces derniers temps dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2014, zone Afrique. Les poulains de Volker Finke avaient sombré face au Togo à Lomé (0-2) avant d’arracher un nul salvateur en Rd Congo (0-0). Au niveau africain, le Cameroun est 15e loin derrière la Côte d’Ivoire (13e mondial) qui occupe toujours la première place sur le continent noir. Le Ghana qui a perdu 3 places reste deuxième africain, juste devant le Mali, 28e mondial. L’Algérie, 34e mondial, occupe le quatrième rang africain. La Libye, adversaire du Cameroun en septembre prochain dans le cadre de l’étape décisive du 2e et avant dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, a chuté d’un rang seulement (70e). Malgré sa participation à la Coupe des Confédérations de la Fifa qui a grandement influé sur le Classement, le Nigéria a chuté de quatre places (35e mondial) et arrive en cinquième position au niveau africain. Le Cap-Vert (49ème, plus 23) a enregistré ce mois-ci le meilleur classement de son histoire. L’Espagne, malheureuse finaliste de la Coupe des Confédérations de la Fifa, conserve néanmoins la tête du classement, devant l’Allemagne et la Colombie, qui monte pour la première fois de son histoire sur le podium (3ème, plus 4) grâce à ses bons résultats en qualifications pour la Coupe du Monde ; les Cafeteros sont désormais l’équipe sud-américaine la mieux classée. La Belgique (10ème, plus 2) intègre quant à elle le Top 10 pour la première fois.

La Fifa met le football camerounais hors-jeu
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut