Opinions › Tribune

Discrimination dans les instances du football: la Comicodi interpelle le Minsep

Par Shanda Tonme

Observations sur la composition discriminatoire des commissions spécialisées de la Fécafoot et de la Ligue de football. Monsieur le Ministre, La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination vous présente ses compliments, et se fait un devoir, de vous porter les observations récriminatoires, de nombreux citoyens relatives à la composition des commissions spécialisées de la Fécafoot et de la Ligue de football.

Il apparaît en effet que de part et d’autre, il y a une volonté manifeste de tenir les experts de la région de l’Ouest à l’écart, région qui avec constance et régularité, offre pourtant le plus important contingent de ce sport, et où la compétition est d’ailleurs la plus animée. Le constat est patent quand on parcoure la liste des magistrats, professeurs, leaders de la société civile de tous les horizons composant les dites instances. L’Ouest n’existe pas, et chacun s’en accommode insidieusement et impunément.

En tout état de cause, nous attirons votre attention sur la continuité de telles pratiques discriminatoires, dont les conséquences sont apparues à l’occasion de quelques affaires célèbres, l’affaire Fovu contre Canon aujourd’hui, et l’affaire Piment de Bayagam il y a quelques années. Cette dernière équipe avait proprement subi une grave injustice durant les matchs de barrage, exactement comme Fovu n’est sans doute maintenue en deuxième division que de façon préjudicielle.

Il y a donc lieu de veiller à corriger ces travers, ces errements, cette mentalité obscurantiste dont une des sources se trouve dans la volonté de faire profiter des amis, des copains, des fratries sectaires et villageoises des sommes colossales que génère ce sport.

Avec les assurances de notre haute considération citoyenne./.


Droits réservés)/n



A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé