International › APA

Divers sujets à la Une des quotidiens marocains

La lutte contre la corruption, l’accès à l’information, l’installation au Maroc d’un géant de l’automobile et le service militaire obligatoire sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.+Aujourd’hui le Maroc+, qui commente l’affaire Fresenius, une entreprise allemande spécialisée dans les soins de santé, cotée à la Bourse de New York, qui a été prise en flagrant délit de corruption en ayant versé des pots-de-vin à de hauts responsables dans 17 pays, déplore que le Maroc, qui s’est manifestement résolu à combattre la corruption, n’ait émis aucune réaction à ce sujet.

Pas de réaction, ni de commentaire et encore moins de communiqué officiel. Pourtant, cette annonce aussi préjudiciable qu’elle puisse paraître, représentait une occasion idéale pour l’Etat marocain pour prouver et confirmer son implication irréversible dans la lutte contre la corruption, relève le quotidien.

A contrario, « opter pour la politique du silence radio » n’est pas forcément la meilleure manière de se défendre en pareille situation. Et s’il est difficile qu’une décision ou une sanction soit prise à ce stade prématuré, la réaction minimale aurait été que l’on annonce officiellement, par exemple, que l’Etat marocain a pris acte de ces faits et qu’une enquête a été enclenchée, suggère-t-il.

+L’Economiste+ affirme que ce sont deux nouveaux mondes que doit apprivoiser le patron de la Commission nationale de contrôle et de protection des données et de sa petite sœur, la Commission du droit d’accès à l’information, notant que la protection des données « bénéficie d’un à-priori positif », mais il n’en va pas de même pour l’accès à l’information, qui faisait partie d’un vieil engagement international.

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que l’implantation du leader mondial de câblage automobile, Prettl, atteste de l’attractivité du Maroc en tant que plateforme mondiale de production et d’exportation de l’industrie automobile.

Le choix du leader mondial de câblage automobile, Prettl, pour la mise en place de sa nouvelle unité industrielle à Tangier Automotive City (TAC), s’inscrit dans la dynamique actuelle de l’industrie automobile, considérée comme le premier exportateur et un secteur clé et créateur d’emploi.

D’un investissement global de 130 millions de dirhams, « cette implantation atteste, encore une fois, de l’attractivité du Maroc en tant que plateforme mondiale de production et d’exportation de l’industrie automobile. La mise en place du Centre d’ingénierie et de développement contribuera fortement à la montée en gamme des activités de recherche et développement (R&D) dans le secteur », souligne le quotidien.

+Al Ahdath Al Maghribia+ croit savoir que le ministère de l’Intérieur procédera, à compter du 9 avril, au recensement des personnes concernées par le service militaire obligatoire au titre de l’année 2019. L’opération, qui durera deux mois, prendra fin le 7 juin. Le quotidien se réfère, en ce sens, à un arrêté du ministère de l’Intérieur, publié au Bulletin Officiel n° 6764 du 28 mars.

D’après cet arrêté du ministère, les walis des régions et les gouverneurs des provinces et préfectures du Royaume sont appelés, chacun en ce qui le concerne, à «prendre les dispositions nécessaires à cette opération aux niveaux des préfectures, provinces et arrondissements relevant de leurs juridictions».

Concrètement, les modalités de recensement, de sélection, d’intégration, ainsi que de dispense des personnes éligibles, sont prévues par le décret n°2.19.46 portant application de la loi n°44.18 relative au service militaire.

Selon les termes de ce décret, également cité par le journal, le ministère de l’Intérieur est chargé de mener un recensement des personnes concernées par le service militaire, en s’appuyant sur la base de données dont disposent la DGSN et les départements ministériels de l’Education nationale, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, ainsi que d’autres administrations et établissements publics.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé