International › APA

Divers sujets à la Une des quotidiens marocans

Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent leurs Unes à divers sujets dont la Journée internationale des travailleurs et le vote du programme gouvernemental.+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que l’Union européenne (UE) a réitéré, jeudi, « son soutien pour la poursuite et l’approfondissement du mouvement de réforme dans lequel le Maroc s’est engagé, dans le sillage des réformes constitutionnelles de 2011 entreprises sous l’autorité du Roi Mohammed VI».

Ceci a été souligné par la haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, et le Commissaire pour la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement, Johannes Hahn dans une déclaration conjointe rendue publique à Bruxelles.

Abordant la Journée internationale des travailleurs, célébrée le 1 er mai, +l’Economiste+ estime qu’il est temps de s’interroger sur ce que devrait être les véritables enjeux de cet événement.

La publication estime par ailleurs que « la stratégie de compétitivité Maroc n’a pas tenu ses promesses, multipliant les diagnostics alarmants sur plusieurs tableaux: industrialisation, croissance, création d’emploi,… », qualifiant la productivité de « catastrophique ».

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ explique que le 1 er mai coïncide au Maroc avec les premiers jours de l’action d’un gouvernement attendu depuis plus d’une demi-année, soulignant que le nouvel Exécutif est confronté à d’immenses défis, consistant à honorer ses engagements, améliorer les conditions des travailleurs et mener sans tarder les réformes nécessaires à plusieurs institutions, dont la Caisse marocaine des retraites (CMR).

Le journal souhaite que le gouvernement puisse remédier aux lacunes du gouvernement précédent et accorde de l’attention aux travailleurs au lieu de violer leurs droits et porter atteinte à leur pouvoir d’achat.

+Al Alam+ tente d’expliquer les raisons qui ont poussé les députés istiqlaliens à opter pour l’abstention lors du vote du programme gouvernemental.

Le quotidien souligne que le vote par abstention au lieu du rejet de ce programme a été dicté par l’impératif de respecter la décision du conseil national du parti, précisant que le parti de la Balance n’est plus aujourd’hui concerné par le soutien de ce nouveau gouvernement.

+Libération+ relève que le Maroc table, d’ici 2020, sur une capacité de production d’un million d’unités et la réalisation d’un taux d’intégration locale de 80% des véhicules sortant du Royaume et d’un chiffre d’affaires annuel de 10 milliards d’euros, avec à la clé la création de 160.000 emplois.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé