Sport › Autres sports

Dixiades 2014: Le Coup d’envoi sera donné le 17 décembre

L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse mardi à Yaoundé. Cette quatrième édition aura lieu dans la capitale politique du Cameroun

C’est officiel ! Les Diaxiades qui seront à leur quatrième édition vont se dérouler du 17 au 22 décembre 2014 à Yaoundé. L’annonce a été faite le mardi 17 décembre lors d’une conférence de presse organisée dans les locaux du Comité nationale olympique et sportif du Cameroun (Cnosc). Face à la presse, entouré de ses collaborateurs et de convives des Cno du Congo, de la République démocratique du Congo et du Tchad, le président du Cnosc, le Colonel Hamad Kalkaba Malboum a présenté les préparatifs de cette compétition. A Yaoundé l’année prochaine, ce sont près de 2200 athlètes issus des dix régions du Cameroun qui prendront le départ des jeux nationaux de la jeunesse. Ils rivaliseront d’adresse dans 12 disciplines (athlétisme, basketball, boxe, cyclisme, football, judo, gymnastique, haltérophilie, handball, lutte, tennis de table, volley-ball) sur les 28 olympiques. Dans la sous région Afrique centrale, 115 athlètes et 22 officiels devraient venir des pays conviés. Une bonne nouvelle pour les participants. Lors de la troisième édition en 2012 à Douala, le premier test ouvert à la sous région a séduit et on veut recommencer. «Nous avons décidé de partager nos expériences avec les pays de la sous région parce que nous constituons ce que nous appelons l’Acnoa, zone 4», s’est expliqué le président du Cnosc.

Si le Gabon, la Guinée équatoriale et la République centrafricaine étaient présents l’an dernier, leurs voisins du Congo, de la République démocratique du Congo et du Tchad ont confirmé leur participation. Le général Idriss Dokony Adiker, président du Cno du Tchad, pense que l’ouverture à la sous-région est « un moyen de redynamiser la zone IV». Le vice-président du Cno de la RDC, René Ngiebe Mubiala, reconnaît quant à lui qu’il «n’y a pas de honte à copier le bon exemple». En plus il annonce l’organisation au Congo des « Congoliades » dans les années à vénir. A exactement un an du coup d’envoi de la prochaine édition des Jeux, le Coordonnateur général de la compétition, Grégoire Owona, tient à préciser: «On a pris le temps de suffisamment commencer à temps. Nous avons commencé la préparation depuis plus de six mois. Et nous ferons de plus en plus appel à la presse». Au cours de cette rencontre avec les hommes de média, on également appris que l’âge ne sera plus limité à 23 ans. « Nous avons voulu privilégier la performance et l’excellence dans la pratique du sport. En réalité, il n’était pas opportun de créer une discrimination qui va à l’encontre de notre principe de non discrimination. Nous allons recevoir dans les Dixiades les talents », a fait savoir Kalkaba Malboum. Une décision qui permettrait d’éviter le phénomène d’âges fabriqués, très souvent décrié dans ce type de compétition. Pour le reste, les préparatifs vont bon train et au Cnosc, on veut, à travers les Dixiades, continuer d’encadrer les athlètes et « permettre au sport de sortir du cycle de l’improvisation » à travers des athlètes suivis.

Le président du Cnosc, le Colonel Hamad Kalkaba Malboum et le Coordonnateur général de la compétition, Grégoire Owona
237sports.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut