› Eco et Business

Dominique Andomo Elanga: «Les ventes vont continuer au moins deux mois»

Le chef du bureau des douanes port I et commissaire priseur des ventes aux enchères fait le bilan à-mi parcours des ventes des marchandises conteneurisées

Nous sommes pratiquement à la 4e semaine des ventes aux enchères publiques. Pouvez-vous faire un bilan à mi-parcours concernant notamment les marchandises conteneurisées?
Les ventes se passent très bien. Car, par rapport à la feuille de route, il n’y a aucun dérapage jusqu’ici. En effet, la directrice générale des douanes a donné les instructions pour qu’on fasse les ventes transparentes, assises sur le respect scrupuleux de la règlementation, des ventes qui ont un objectif social. C’est pour cette raison qu’il est interdit la vente des conteneurs entiers, les ventes de gré à gré, etc. Sur cette base, je peux affirmer sans ambages que les ventes se passent très bien.

Est-ce que ces ventes se déroulent de manière assez transparente?
Je ne sais pas pourquoi vous parlez d’assez. Les ventes sont transparentes. Tout se passe au vu et au su de tout le monde. Jusqu’ici, personne ne s’est plaint dans ce sens. Par rapport à la feuille de route reçue, les ventes se passent dans une transparence totale.

N’avez-vous pas reçu de contestations jusqu’ici, de la part notamment des importateurs qui ont dédouané leurs marchandises entretemps?
La vente est organisée en sous-commissions. Je suis le commissaire priseur, c’est-à-dire je m’occupe de la vente en général. En amont, il y a une sous-commission chargée des requêtes qui gère le volet auquel vous faites allusion. Si on parle de la vente dans son ensemble, c’est évident qu’il y a toujours des requêtes. C’est pourquoi de 300 conteneurs sélectionnés dans le cadre de cette première phase, on est passé à environ 250. Mais, les conteneurs qui nous parviennent ne font a priori l’objet d’aucune contestation.

Vous parlez de ventes aux enchères, pourtant on remarque que les lots ne sont pas forcément à la portée des petites bourses?
Les lots dans notre esprit sont très accessibles, car les mises à prix sont toujours très basses. Je vous prends un exemple simple. Celui des pneumatiques usagés. Dans le dédouanement normal, un conteneur de 40 pieds est déclaré à 10.800.000 FCfa. Or, dans le cadre de la vente aux enchères, la mise à prix du même conteneur est de 3 millions. Vous voyez donc que l’objectif de notre côté est de rendre les produits plus accessibles aux bourses moyennes. Mais, malheureusement, c’est la vente aux enchères publiques. Même si on fait la mise à prix à 100 F, si les gens sont intéressés, les enchères peuvent monter jusqu’à 10 millions. Ce n’est plus le problème de la douane. C’est la loi de l’offre et de la demande.

De quoi exactement sont constitués les lots vendus depuis le 20 juillet 2011?
Nous vendons tout ce que les gens importent. Souvenez-vous que l’objectif premier de ces ventes est de désengorger le port. Toutes les marchandises importées et qui n’ont pas pu être dédouanées dans les délais sont vendues.

Ces ventes s’achèvent quand exactement?
Dans la feuille de route de départ, nous avons prévu organiser les ventes sur une période de deux mois. Mais, il y a eu évolution. Nous sommes pratiquement à la 4e semaine. Cela veut dire que pour au moins deux mois, les ventes vont continuer. Le calendrier que nous donnons est hebdomadaire. Il y a deux sites de ventes pour le moment. Il s’agit des ventes alternées, parce qu’on suppose que ce sont les mêmes gens qui sont intéressés. Donc les ventes vont se poursuivent jusqu’au mois d’octobre au moins.

Combien de conteneurs restent-ils à vendre?
Pour le moment, on est encore dans la première phase où à peine 60 conteneurs ont déjà été vendus. Pour cette phase, il y a 250 conteneurs retenus. Donc, il y a encore un peu plus de 190 conteneurs pour cette première phase. Or, il y a une seconde phase où 700 conteneurs sont présélectionnés. Cela veut dire qu’il reste au moins 890 conteneurs à vendre. J’invite donc les uns et autres à garder leur souffle, car le marathon continue.

Dominique Andomo Elanga, commissaire priseur des ventes aux enchères 2011
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé